Fermer la publicité

Les maternités catholiques, joyau de Jallieu

Isère le 24 septembre 2015 - Arnaud De Jubécourt - Nord-Isère - article lu 176 fois

Les maternités catholiques, joyau de Jallieu
la clinique des "petites soeurs" à Bourgoin-Jallieu, sur le Medipole

Les maternités catholiques sont nées à Jallieu. A l'origine, un soyeux, touché par la condition des femmes enceintes de son usine, souhaite pour elles une maternité modèle, accueillante pour les femmes comme pour les bébés, respectueuse des personnes et de l'hygiène.

Il demande à sa fille, Marie-Louise Lantelme, sage-femme et religieuse, de monter le projet. L’évêque appuie la demande, la fille obtempère. La première maternité  catholique ouvre en 1930 à Jallieu (Isère), pour la défense de la vie humaine dès sa conception.

En 1932, l’idée de transformer l’œuvre sociale en congrégation religieuse est énoncée par le pape : « à besoins nouveaux, œuvres nouvelles ». Après une période d’observation, la congrégation est reconnue en 1954. Elle tissera un lien particulier avec le pape Jean-Paul II à qui l’on attribue la guérison miraculeuse d’une petite sœur en 2005. Elle ouvrira quatre autres établissements en France et un au Sénégal pour témoigner de « l’amour infini du Père pour chaque être humain dès sa conception ».  Un maison mère ou généralice est implantée à Nivolas Vermelle, ainsi qu’un lieu de retraite pour les petites sœurs âgées.

A la clinique Saint-Vincent-de-Paul, reconstruite au Médipôle de Bourgoin, les petites sœurs animent les équipes soignantes, autour de 50 praticiens aux spécialités diverses. Outre la célèbre maternité la clinique est un établissement chirurgical reconnu notamment en urologie ou traitement des  ligaments du genou par exemple. Il comporte 109 lits et 15 places en ambulatoire ; un service de néonatalité (développé conjointement avec l’hôpital) est en préparation. La maison des consultants qui se trouve dans l’enceinte de la clinique mais n’en fait pas partie mais complète l’offre de service. L’établissement est bardé de certifications et affiche une forte exigence de qualité dans tous les domaines.

Les sœurs insistent sur les thèmes qui leur sont chers : la personnalisation de la relation, le respect de chacun,  la lutte contre la souffrance, le renforcement du lien mère enfant notamment.  Elle souhaitent également faire rayonner le respect de la vie et de l’Homme au-delà du strict cadre médical en proposant des réflexions et conférences sur l’Ethique ; elle proposent aussi  d’accueillir des jeunes filles dans des « sessions pour la vie » de plusieurs jours dont les participantes reviennent bouleversées.

Ne s’arrêtant jamais de louer le Créateur et de s’émerveiller de la beauté de sa création dont  l’Homme est le chef d’oeuvre, elles proclament en toute occasion leur confiance et leur espérance. Les riverains le savent bien, qui entendent régulièrement les 3 coups de cloche qui annoncant joyeusement chaque naissance : plus de 1 600 chaque année.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide