Fermer la publicité

Ces jumelages qui se renforcent : une solution à la « crise » de l'Europe ?

Isère le 05 août 2015 - Martial Fiat - Isère rhodanienne - article lu 155 fois

Ces jumelages qui se renforcent : une solution à la « crise » de l'Europe ?
Jardin - Möckmühl - Thierry Quintard (au centre) et Bernard Giroud (à droite) ont fait un premier voyage de contact en Allemagne

Gudrun Aivazian, présidente du comité d'organisation d'échanges internationaux qui gère par convention les jumelages de la Ville de Vienne, en est convaincue : c'est par la coopération intercommunale que l'idée européenne se renforcera

Les jumelages viennois, et notamment celui avec Esslingen (Allemagne), sont nés dans l’immédiat après Guerre à une époque où il fallait être visionnaire pour imaginer le rapprochement entre les ex-belligérants !

Même état d’esprit chez Bernard Giroud, président du comité de jumelages de Jardin. Après des années de partenariat avec Stanghella en Italie, la commune a pris des contacts avec une petite ville allemande, Möckmühl dans le Bade-Wurtemberg. Bernard et le maire de Jardin, Thierry Quintard, ont conduit il y a quelques jours une petite délégation jardinoise en Allemagne : « les Allemands  sont très demandeurs d’échanges de jeunes pour l’apprentissage de la langue », s’enthousiasme Bernard qui lance l’idée d’un partenariat d’établissements dès la rentrée prochaine. « Quand on communique directement, c’est la solution à bien des problèmes ! » ajoute le président jardinois.

A Reventin-Vaugris, le jumelage avec Bodrogkeresztur,  village hongroise près de Tokaj, existe depuis 2007. Il a été relancé lui aussi il y a quelques jours avec la visite d’un groupe de jeunes à l’occasion du festival « Jazz à Vienne ». Le jeune et dynamique président du comité de jumelages reventinois, Sylvain Charreton, cherche à renforcer encore la coopération franco-hongroise à un moment où ce pays a des tentations de repli sur soi.

Gudrun Aivazian va contacter les autres comités de l’Isère rhodanienne (il en existe aussi à Pont-Evêque, Septème, Luzinay, Chasse, Saint-Clair-du-Rhône et aux Roches-de-Condrieu) pour organiser une conférence dès le début de l’automne avec le Viennois Alain Réguillon, président de la Maison de l’Europe de Lyon. Pour les membres des comités de jumelages, l’Europe est une trop belle idée pour qu’on la laisse seulement dans les mains des financiers !

Martial Fiat



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide