Fermer la publicité

Les indépendants en congrès

Isère le 17 octobre 2015 - Claire Thoinet - Commerces - article lu 84 fois

Les indépendants en congrès
Claire Thoinet - Michel Bellet (2ème sur la photo), président de FAGIHT Isère entouré des présidents du GNI

Le groupement national des indépendants (GNI) hôtellerie et restauration a tenu son premier congrès national annuel, sur le thème « Indépendants, ensemble ! » organisé par la FAGIHT à Saint-Quentin-Fallavier.

A la salle le Médian, les indépendants du territoire français se sont retrouvés en Isère. L’événement intervient un an après la création du GNI par le Synhorcat (1), la Fagiht(2) et le conseil des territoires pour promouvoir et défendre les hôtels, cafés, restaurants, discothèques et traiteurs organisateurs de réception, entreprises patrimoniales et indépendantes.
« L’Etat nous matraque de contraintes, il faut suivre, faire face, être à l’affût, décrypter les nouvelles lois… », énonce Michel Bellet, président de la Faghit Isère, organisatrice du congrès. Les indépendants se regroupent pour peser dans le débat face aux pouvoirs publics et avancer sur les dossiers primordiaux (mise en accessibilité des établissements…) pour les professionnels en respectant leurs spécificités.

Le congrès a été l’occasion de revenir sur les démarches entreprises dans l’intérêt du secteur hôtels, cafés, restaurants (HCR), de rappeler les avancées obtenues au cours de l’année écoulée (adoption définitive de la loi Macron mettant fin à la parité tarifaire), la mobilisation du GNI face aux réglementations contraignantes et coûteuses imposées aux professionnels (affichage des allergènes, des contrôles d’hygiènes, labels, pré-enseignes).

Le numérique a eu sa place avec les dérives de l’économie dite « collaborative » (sites de réservation en ligne, restaurants clandestins). Cette économie peut être une chance, même pour le secteur HCR, si elle respecte l’équité sociale, fiscale et réglementaire entre les acteurs de l’hébergement touristique marchand.
D’autres thèmes ont été traités: régime de santé et de prévoyance, démarches environnementales initiées par le GNI, investi dans les questions de développement durable (valorisation des biodéchets, la préservation des ressources halieutiques, l’économie durable).

Le GNI se veut la seule organisation professionnelle indépendante au service de ce secteur et prouver qu’être indépendant ne signifie pas être individualiste.

Claire Thoinet

1 SYNHORCAT, syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs
2 FAGIHT, fédération autonome générale de l’industrie hôtelière touristique
Conseil des territoires ou GNI-territoires

Les participants au congrès



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide