Fermer la publicité

Les docteurs Guy, conseillers familiaux pour le monde et pour l'Eglise

le 23 octobre 2015 - Arnaud De Jubécourt - Vie locale - article lu 36 fois

Les docteurs Guy, conseillers familiaux pour le monde et pour l'Eglise
L'Osservatore Romano - Les docteurs Guy reçus par le Pape Jean Paul 2

Les docteurs Guy font partie des isérois qui font avancer le monde. Aujourd'hui François et Michèle Guy sont tous deux médecins retraités, et habitent Grenoble. Mais leur oeuvre est connue aux quatre coins du monde.

C’est ensemble qu’ils ont commencé dès 1960 à s’intéresser à une méthode de régulation des naissances mise au point en France, par un médecin,  le docteur Van Der Stappen, à Nantes. En tant que médecins, ils étudient cette méthode nouvelle du point de vue de la science ; en tant que couple, ils l’expérimentent sur eux même (ils ont quatre enfants), et en tirent une conviction forte : cette méthode (des températures) est de nature à répondre d’une manière éthique à la forte demande de régulation des naissances qui surgit un peu partout.

Ils commencent à former des éducateurs en France. Leur réputation grandit et traverse les frontières, au point qu’ils sont appelés par le gouvernement de l’Ile Maurice à organiser un planning familial à dans ce pays dont la croissance de population est très importante et doit être maîtrisée. L’expérience, menée à grande échelle, dans un esprit d’éducation du couple et non purement technique, est une réussite dont les résultats chiffrés sont proches des méthodes contraceptives classiques ; mais elles apparaissent très supérieures qualitativement : elles s’avèrent sans inconvénient ni physique ni psychologique, elles améliorent la communication dans le couple et semblent source d’épanouissement pour tous les couples, qu’ils soient musulmans, bouddhistes, confucianistes ou chrétiens. Les Guy responsabilisent la population au sens large, la font réfléchir à l’avenir social et culturel du pays.

Experts auprès du Pape

Ils publient un livre sur leur expérience, préfacé par le célèbre démographe Alfred Sauvy, et participent au développement de diverses associations (dont le Cler) ; ils sont repérés par Paul VI et par le cardinal Wojtyla. Quand le cardinal devient le pape Jean-Paul 2, ils sont appelés en tant qu’experts au synode pour la Famille organisé en 1980 et reçus en privé par le Pape qui conservera des liens avec eux et leur photo dans sa salle à manger personnelle. 

Les époux Guy s’intéressent aussi aux questions connexes comme la question de la grossesse subie et de l’avortement (ils écriront un autre livre à ce sujet) ; ils restent au service de l’Eglise tout en poursuivant leurs carrières : François sera vice président de la fédération internationale d’action familiale puis secrétaire général de l’IREC à Grenoble, tandis que Michèle travaillera au centre de planification du CHRU (institut de recherche enfant couple).

Au total, 53 pays auront bénéficié de leur approche humaine et novatrice sur le couple ; nul doute que celle ci imprégnera les deux synodes sur la famille de 2014 et 2015 voulu par le pape actuel François. Un livre récent retrace leur aventure, sous forme d’entretiens (propos recueillis par Gilles Marie Moreau) préfacés par l’évêque de Grenoble et postfacés par son vicaire général.

Arnaud de Jubécourt



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide