Fermer la publicité

Les crèches du soleil de Melay

Loire le 19 décembre 2014 - Louis PRALUS - Expositions - article lu 235 fois

Les crèches du soleil de Melay
DR

Comme chaque année Melay, village de la proche Saône-et-Loire, se transforme à l'occasion de Noël en village des crèches. Cette année sur le thème : la Provence et Cuba.

Jusqu'au 18 janvier l'espace du Pressoir, la mairie, les rues, les places, les cours, les commerces, les fenêtres des maisons sont autant d'espaces de crèches. La grande exposition, elle, est consacrée aux crèches de Provence et de Cuba. Pour la Provence des santons animés d'une crèche de 8 m par 3 m font revivre les métiers oubliés des villages : les lavandières qui frottent leur linge, le rémouleur, le scieur de bois, le boulanger qui enfourne ses pains et bien d'autres. La mise en scène d'un village provençal est de Jackie Clemente de Paray-le-Monial. Originaire de la région de Montélimar elle réalise tous ses décors, des tuiles jusqu'aux murs, et elle achète ses santons bruts chez un santonnier. Après la Provence on passe à l'exotisme de Cuba : des nativités en feuilles de tabac, en feuilles de bananier, en papier mâché, en argile, en plâtre doré dans des couleurs souvent éclatantes comme aime le peuple cubain. Peuple que l'on retrouve dans sa vie quotidienne, cigare aux lèvres, jouant d'instruments de musique ou dans de situations surprenantes.

Aux côtés de ces crèches exceptionnelles,  à l'espace du Pressoir, l'étonnante crèche animée de l'abbé Duclaux, ancien curé du village et les créations des bénévoles des Amis du Pressoir : nativité en carton, roue et maison des anges, village de Melay, canyon des automates, balançoire des enfants. Dehors, à la nuit tombée, un circuit décoré et illuminé  promène le visiteur dans le monde féérique de Noël. 

Exposition ouverte le week-end de 14 h 30 à 18 h et tous les jours des vacances scolaires jusqu'au 18 janvier. Ouvert les 25 décembre et 1er janvier de 16 h à 19 h et sur demande pour les groupes. Tarif : adultes 2,5 € ; enfants (6 à 14 ans) 1 €, gratuit pour moins de 6 ans. 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide