Fermer la publicité

Les communes de Loire Forez transfèrent l'urbanisme à l'intercommunalité

Loire le 19 juillet 2015 - Louis Thubert - Collectivités locales - article lu 589 fois

Les communes de Loire Forez transfèrent l'urbanisme à l'intercommunalité
Louis Thubert - La décision de se doter d'un PLUi a été adopté avec 56 pour, 19 contre et 3 abstentions.

Loire Forez a décidé de se doter d'un PLUi. Si une majorité de conseillers a voté pour le transfert de la compétence urbanise à l'agglomération, beaucoup d'élus ont faire part de leur inquiétude pendant les débats.

La communauté d'agglomération Loire Forez a voté, lors d'un conseil communautaire extraordinaire qui s'est tenu le 7 juillet, l'établissement d'un Plan local d'urbanisme intercommunal (PLUi). Concrètement, cela veut dire que la compétence d'urbanisme est transféré des communes pour relever de l'intercommunalité.

Alain Berthéas, président de Loire Forez et son vice-président chargé de l'aménagement du territoire, Eric Lardon, voulaient engager la réflexion autour d'un PLUi le plus tôt possible. « 19 communes, sur les 45 du territoire, n'ont pas de document d'urbanisme. Si nous commençons à travailler actuellement sur ce PLUi, nous aurons jusqu'en 2019 pour élaborer le document et nous nous montrerons solidaires avec ces 19 communes », a plaidé Alain Berthéas. L'établissement d'un PLU coûte cher, plusieurs dizaines de milliers d'euros selon les communes : les 19 bourgs sans PLU profiteraient donc directement d'un PLUi. Sans oublier les économies d'échelles qui arriveraient à long terme.

Mais abandonner une compétence pour la laisser dans les mains de l'agglomération n'est pas une chose facile pour un maire. « La commune semble l'échelon le plus pertinent pour assurer l'urbanisme. La loi est adapté à des communautés d'agglomération très denses, et une vision de territoire peut se réaliser sans transfert de compétence à l'intercommunalité », a souligné Christophe Bretton, maire de Savigneux. La loi NOTRe, qui va redistribuer les cartes en profondeur entre les différentes collectivités territoriales, est revenue souvent dans le débat et inquiète les élus.

Pour contrer aux critiques faisant état de différences entre les communes rurales, périurbaines et urbaines, Eric Lardon a expliqué que le territoire serait sectorisé, afin de prendre en compte les particularités des communes. « Quand on parle de vision à long terme, cela en est une ! Et il faut se dire que l'agglomération, en tant qu'élus, c'est nous aussi ! » a plaidé Rambert Paliard, maire de Saint-Paul d'Uzore. Le transfert de compétence a été adopté, avec 3 abstentions, 19 voix contre et 56 votes pour.

Louis Thubert



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide