Fermer la publicit

Les CCI à la recherche d置n avenir métropolitain

Loire le 17 juillet 2014 - Denis Meynard - Agglom駻ation st駱hanoise - article lu 644 fois

Les CCI à la recherche d置n avenir métropolitain
Un nouveau p駻im鑼re est l'騁ude, alors que les 駘ections consulaires se profilent fin 2015 (ici la CCI Saint-Etienne/Montbrison - ゥ Denis Meynard)

Une partie du réseau consulaire de Rhône-Alpes est engagée dans la création d置ne chambre métropolitaine à l檀orizon 2015, au moment où la Métropole lyonnaise se mettra en place.

Imitant en cela les regroupements consulaires en pr駱aration autour de Marseille, Nice ou Toulouse, l段nstar de celui plus abouti de la r馮ion lilloise.
Au lendemain de la tenue, la semaine derni鑽e, d置n ォs駑inaire strat馮iqueサ autour de Jean-Paul Mauduy, le pr駸ident de la CCI r馮ionale, trois des onze chambres que compte la r馮ion, dont Saint-Etienne/Montbrison et Roanne, ont publi une d馗laration commune actant ォl弛uverture d置n processus pouvant aboutir la cr饌tion d置ne CCI m騁ropolitaineサ.
En pr饌mbule, les pr駸idents des CCI territoriales de Saint-Etienne, Roanne et Lyon rappellent les modifications en cours de leur environnement avec, entre autres, l弾xistence du Ple m騁ropolitain depuis 2012 et le projet de fusions des r馮ions Rhne-Alpes et Auvergne. Ils 騅oquent les ォmenaces qui p鑚ent sur la gouvernance patronale travers un encadrement de (leurs) objectifs et de leurs actionsサ, l帝ventuelle ォr馘uction de plus de 30 % en trois ans de (leurs) ressources fiscales, ainsi qu置n pr駘钁ement massif des fonds de r駸erveサ. Et pour conclure qu段l existe des ォrisques forts de red馭inition autoritaire de la carte consulaire par l脱tat sur la base de crit鑽es non-matris駸: suppression des CCIT, regroupement d駱artemental, nombre minimal de ressortissantsサ

D馗ision en d馗embre

La d馗laration commune fait 騁at d置ne volont de ォco-construction prenant en compte le meilleur de chacunサ. Elle insiste sur le fait que ォchaque territoire sera repr駸ent par des chefs d'entreprise 駘usサ. Avec l'objectif affich de ォconstituer un interlocuteur 馗onomique fort face des acteurs politiques puissantsサ. Le calendrier d馭ini par les pr駸idents et les bureaux des trois CCI int駻ess馥s pr騅oit une p駻iode de discussion, jusqu'au 15 octobre 2014, avant un 騅entuel approfondissement suivi d置ne prise de d馗ision en d馗embre.
Pr駸ent馥 comme une source d帝conomie qui n誕ffaiblirait pas le r駸eau consulaire, la d駑arche initi馥 par Emmanuel Imberton, le pr駸ident de la CCI de Lyon, et soutenue par le pr馭et de r馮ion, Jean-Fran輟is Carenco, ne fait toutefois pas l置nanimit. En effet, la proposition de cr馥r une sorte de ple m騁ropolitain (駘argi l弾nsemble de la Loire) en mati鑽e 馗onomique n誕 pas convaincu deux des cinq pr駸idents de chambre concern駸: Daniel Paraire, pr駸ident de la CCI de Vienne Nord-Is鑽e et Nol Comte, son homologue de celle de Villefranche et du Beaujolais, ne cachent pas leur r騁icence, voire leur opposition, face ce qu段l consid鑽e comme une course au gigantisme, synonyme, selon eux, de perte de transparence et de proximit.
Si le projet m騁ropolitain devait voir le jour, dans le p駻im鑼re initialement envisag, la CCI de Lyon absorberait les quatre autres chambres, formant un ensemble de 120 000 ressortissants. Emmanuel Imberton n誕 pour l段nstant r騏ssi convaincre que ses deux coll鑒es de la Loire. Contact駸, Jean-Bernard Duvernois, le pr駸ident de la CCI de Roanne et Andr Mounier, la t黎e de celle de Saint-Etienne ne semblent pas tr鑚 l誕ise pour en parler, pr馭駻ant s弾n tenir au communiqu de presse commun des trois CCIT et celui de la CCI r馮ionale.
Denis Meynard


Vers d誕utres regroupements selon la CCIR

La chambre r馮ionale 騅oque pour sa part ォd誕utres pistes de r馭lexion permettant la mise en 忖vre, sous la banni鑽e commune de CCI de l棚s鑽e, d置n rapprochement op駻ationnel des CCI de Grenoble et du Nord-Is鑽e, respectueux des diff駻ences et des compl駑entarit駸 des deux bassins de ce grand d駱artementサ. Elle souligne la ォcollaboration active et ancienne des CCI de l但in, de la Haute-Savoie et de la Savoie, qui partagent de nombreuses caract駻istiques 馗onomiques et institutionnelles et qui pourront demain travailler de mani鑽e plus 騁roite en cumulant leurs atoutsサ. En soulignant aussi ォle partage par les CCI de l但rd鐵he et de la Drme d置n m麥e enjeu, la reconnaissance de l弾space Sud Rhne-Alpesサ.



タ lire 馮alement


R饌gir cet article

Message d駛 envoy Adresse e-mail non valide