Fermer la publicité

Les cambriolages en nette régression dans la Loire

Loire le 17 juillet 2015 - Daniel Brignon - Société - article lu 92 fois

Les cambriolages en nette régression dans la Loire
Daniel Brignon - Opération conjointe police et gendarmerie à la recherche du flagrant délit

À l'occasion d'une opération de contrôle de véhicules conduite conjointement par la police et la gendarmerie, le préfet de la Loire a présenté des chiffres plutôt favorables de l'évolution de du nombre de cambriolages dans la Loire. Un effet du plan national de lutte contre les cambriolages, décliné dans la Loire depuis octobre 2013.

Le nombre des cambriolages a connu une forte progression en 2013, une stabilisation en 2014 et une régression assez nette sur les premiers mois de 2015. 4 156 vols par effraction ont été constatés dans la Loire sur l’année 2013, 4 172 vols en 2014, représentant une légère croissance due à une progression du nombre des faits en zone police quand en zone gendarmerie il décroît dans le même temps de 5 %.

Sur les cinq premiers mois de l’année 2015 (de janvier à mai) ont été constatés 1 515 vols par effraction, soit 360 faits de moins que sur les cinq premiers mois de 2014, représentant une baisse de 30 %, note le préfet, qui souligne l’effet positif des moyens de lutte contre les cambriolages mis en oeuvre depuis octobre 2013.

Les opérations de contrôle de véhicules coordonnés entre police et gendarmerie, multipliés sur le territoire de la Loire sont l’un des outils de cette lutte qui traque le flagrant délit contre principalement les réseaux criminels mobiles.

Une autre arme contre ces réseaux est constituée par l’amélioration des procédures de recherche d’auteurs, par la police technique et scientifique ou de l’identification criminelle, systématiquement sollicitées dans les affaires de cambriolages. Elles ont permis d’améliorer le taux d’élucidation : 2 988 faits élucidés en 2014 contre 2 917 en 2013, soit 2,43 % de plus.

L’opération « tranquillité absence » autrefois nommée « tranquillité vacances », qui s’exerce désormais toute l’année, a répondu en 2014 à 2 393 sollicitations de surveillance de résidences. Ce dispositif s’accompagne de partenariats renforcées avec des professions exposées aux vols : commerçants, agriculteurs, et se complète de nouveaux outils de prévention comme l’application « stop cambriolages » créé par la gendarmerie pour prévenir d’une menace ciblée sur un territoire particulier.

À noter enfin la contribution citoyenne sollicitée par les forces de l’ordre. La préfecture a signé à cet effet, 31 conventions de participation citoyenne avec des communes de la Loire dans les secteurs particulièrement touchés par les cambriolages.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide