Fermer la publicité

Les Bords de Loire : bientôt nouvelle image de Roanne

Loire le 10 avril 2015 - Louis PRALUS - Collectivités locales - article lu 752 fois

Les Bords de Loire : bientôt nouvelle image de Roanne

Le projet d'Yves Nicolin sur les bords de Loire changera profondément l'entrée de Roanne. Un petit côté Vichy n'est pas loin d'apparaitre au bout du pont.

Le conseil municipal du 2 mars a entendu la présentation du projet Bords de Loire d'Yves Nicolin. L'accord était à la hauteur du projet et les remarques de la gauche teintés de sympathie. La partie place de la Loire, berges de la Loire et esplanade des Mariniers va changer du tout au tout d'ici 2020.

La route qui longe la place de la Loire disparaîtra pour un espace vert jusqu'au fleuve. Une grande partie de la place, un gros tiers, sera  espace vert et  détente avec jeux pour enfants. La place des Mariniers (25 000 m2) deviendra lieu de promenade avec verdures, arbres, bancs, jeux pour  enfants, kiosques et autres restauration rapide. Le stationnement sera installé tout autour et jusque sous le pont. Les cirques partiront sans doute sur le parking du pétanquodrome. Les fêtes foraines pourraient arriver esplanade des Mariniers. La rue Pierre Dépierre sera aménagée à trois voies. Ce sera une première phase du changement.  

Dans l'autre mandature se réaliseront sur la place de la Loire , qui fait 110 m de long, une grande salle d'exposition d'art dans la partie la plus près du pont  et dans le fond trois immeubles haut de gamme, de chacun 20 logements. Le plan Laure Déroche prévoyait, pour  sa part, une façade d'immeubles face à la Loire. Les championnats de boules pourront continuer sur la place  jusqu'en 2020, ensuite ils partiront impasse Fontval à l'emplacement des usines détruites. Les petits jeux quotidiens pourront rester.

Dans une deuxième phase on s'occupera du square des Martyrs : il y a l'hypothèse d'un immeuble ;  et du rond-point qui est à côté, de l'entrée dans la ville, notamment de la rue Jean-Jaurès, de l'avenue de Paris. La volonté  du maire de Roanne est de « rechercher une nouvelle image de la ville, de se réapproprier le fleuve déserté et de mieux vivre la ville avec des espaces verts. » Autre volonté : stopper l'exode vers Commelle-Vernay, Villerest, le Coteau par du logement haut de gamme.


L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide