Fermer la publicité

Loire Forez : Le tourisme pour tous ?

Loire le 21 décembre 2014 - Louis Thubert - Actualités - article lu 113 fois

Loire Forez : Le tourisme pour tous ?
DR - Le Château de Boën-sur-Lignon fait partie des sites touristiques labellisés

La communauté d'agglomération, Loire-Forez, s'implique pour devenir une destination touristique accessible à tous, et notamment aux personnes en situation de handicap. Stages pour les professionnels, voyage d'étude... L'enjeu : permettre un accès plus équitable aux sites touristiques.

Un bandeau sur les yeux, guidés par un accompagnant, les participants au stage essaient tant bien que mal de manger privé de vue. Le but est de les mettre dans une situation de handicap, au restaurant, situation vécue par de nombreux non-voyants et malvoyants. Puis les bandeaux changent de tête, et les rôles d'accompagnant et d'aveugles changent. Tous les participants sont des acteurs du tourisme : guides, tenanciers d'un gîte... A la fin de leur stage, et après avoir aussi, entre autre, essayé de circuler dans un fauteuil roulant, ils recevront une certification.

Ce stage est un des éléments de la politique touristique de la communauté d'agglomération Loire-Forez. Le territoire a déjà bénéficié de 800 000 € pour favoriser l'aménagement des sites touristiques, adapter les prestations, mieux accueillir les publics souffrant d'un handicap et enfin, promouvoir l'offre touristique.

« La Loire est un département pilote », se félicite Patrice Couchaud, vice-président de la communauté d'agglomération en charge du tourisme. 88 sites ligériens sont en effet labellisés Tourisme et handicaps, ce qui veut dire qu'ils sont équipés pour accueillir plus de deux handicaps. Le territoire veut se positionner en pointe sur ce domaine : un voyage d'étude comprenant des acteurs publics et privés du secteur touristique (dont Patrice Couchaud) a été organisé en octobre à Rochefort Océan, commune qui a mis l'accent sur une accessibilité globale de son offre touristique.

« La démarche doit être complète, indique Christian Puissant, président de l'association Voir Ensemble, qui regroupe malvoyants et non-voyants. Par exemple, les bandes aux sols doivent être expliquées, sinon on ne comprend pas. » « Les élus ne sont pas réticents, il faut leur expliquer », a ajouté Patrice Couchaud.

Conscient que le tourisme accessible à tous est autant une question d'égalité qu'un secteur difficile, il a essayé de labelliser le site du prieuré de Champdieu, la commune dont il est le maire. Mais n'a pas pu : l'architecture historique n'était pas compatible avec les normes. « Le tourisme adapté profite à tous, a-t-il ajouté. Via le tourisme on améliore le cadre de vie des habitants. »


Louis Thubert

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide