Fermer la publicité

« Le temps de la création » pour ces mains d’or

Loire le 27 mars 2014 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Actualités - article lu 593 fois

« Le temps de la création » pour ces mains d’or
Géraldine Travard présente ce fauteuil Louis XIII façon Andy Warhol (D.R.)

Ils sont céramistes, ébénistes, verriers, modistes, formier, tapissiers-décorateurs, restaurateurs de meubles ou de tableaux, ferronniers d’art…  Ils ont du talent, des savoir-faire hérités de leurs ancêtres, mais utilisent aussi aujourd’hui toutes les nouvelles technologies.

De leurs mains prolongement de leur esprit, ils participent à l’économie de leur région, de leur pays. « Un métier de l’artisanat, de l’artisanat d’art est un ensemble de savoir-faire complexes (…). Il vise à la production d’objets uniques ou en petites séries qui présentent un caractère artistique et maitrisé dans sa globalité par un professionnel », explique Philippe Lassablière, coordinateur des Journées sur Rhône-Alpes.
Pour Jean-Paul Chambosse, ébéniste à Roanne, responsable de l’exposition-démonstration présentée à la Maison des métiers d’art, le thème de l’année se déclinera en termes  de restauration de mobilier ancien. « Je vais redonner de l’authenticité à une commode Louis XV ». Géraldine Travard, tapissier-décorateur confie : « j’aime les choses décalées. Ainsi Je recouvre volontiers un fauteuil Louis XIII ou un cabriolet d’un tissu original. Avec Patricia-Chatelet, je présenterai le fauteuil Louis XIII habillé d’un tissu avec des portraits d’Andy Warhol.  « Je suis en recherche perpétuelle pour trouver de nouveaux décors », enchaîne Maryvonne Le Gaillard, Mof, décoratrice à main levée sur faïence et porcelaine, restauratrice incomparable.
Frank Bernay, ébéniste, scénariste de l’exposition vente au Château de Gatellier à Saint-Denis-de-Cabanne, se réjouit : « nous sommes 44 à être réunis pour la première fois dans ce bel espace. La création passe par de nouvelles techniques. Je crée des vasques en bois pour salles-de-bains. Je pars d’un tronc d’arbre que je creuse ». David Guérin est heureux : « c’est une première » pour cet ornementeur de toits qu’il ponctue de girouettes, d’épis de faîtage, en zinc, cuivre, qui habille les comptoirs en zinc et réalise aussi des pieds de lampes.
Que ce soit à Ambierle, à Saint-Jean-Saint-Maurice la Cure, à Perreux, Charlieu, Bussières et bien au-delà, venez nombreux découvrir l’excellence du travail de ces artisans d’art aux mains d’or.

Béatrice Perrod-Bonnamour


A signaler, en lien avec l’hebdomadaire le Tout-Lyon, conférence débat le 2 avril sur deux thèmes : Métier d’art, une aventure humaine, métiers d’art, un objet de développement. Au SPR, 46, rue du Pr Rochaix, Lyon 3e.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide