Fermer la publicité

Montrond-les-Bains : le Sivap investit dans une nouvelle station d'épuration

Loire le 26 avril 2016 - Marine Graille - Forez

Montrond-les-Bains : le Sivap investit dans une nouvelle station d'épuration
Marine Graille - La première phase de travaux a débuté fin 2015

La station d'épuration actuelle ne répondant plus aux normes, le Syndicat intercommunal Val d'Ancieux Plancieux (Sivap) s'est lancé dans la construction d'un nouvel équipement. Un investissement de plus de 5,5 M€.

Né de la fusion du syndicat d’eau potable du val d’Anzieux et du Syndicat d’assainissement eaux usées de Plancieux en 2000, le Sivap est composé aujourd’hui de 10 communes. Cinq d’entre elles (Bellegarde-en-Forez, Montrond, Saint-André-le-Puy, Cuzieu et Boisset-les-Montrond) lui ont transféré la compétence assainissement des eaux usées qui comprend la collecte, le transfert et le traitement des eaux sur le site de la station d’épuration intercommunale de Plancieux, à Montrond-les-Bains. « Cet équipement date des années 1980 et ne répond plus aujourd’hui aux normes et aux besoins des habitants », explique Claude Giraud, président du Sivap et maire de Montrond-les-Bains.

Depuis 2012, un comité du Sivap avait alors engagé une réflexion sur la modernisation de la station actuelle. Le syndicat a pu acquérir le terrain jouxtant la station de Plancieux afin de pouvoir construire un nouvel équipement qui permettra de doubler la capacité de l’existant. « Le système de traitement des eaux sera bien plus poussé avec deux bassins importants d’une capacité de 4 000 m3. Une nouvelle plateforme de stockage des boues sera également créée et elle disposera par ailleurs de panneaux photovoltaïques et d’une pompe à chaleur. Le bassin d’orages quant à lui sera réhabilité », résume Thierry Morel, ingénieur du bureau d’études IRH. Le projet comprend également la création d’une salle de réception permettant notamment à des scolaires de venir visiter le site. Parmi les objectifs qui ont été fixés se trouvent en particulier le respect des niveaux de rejets dans la Loire mais aussi la limitation des nuisances pour les riverains.   

Le projet représente un investissement de plus de 5,5 M€ financé à 45 % par le conseil départemental de la Loire (1 M€) et par l’agence de l’eau Loire Bretagne (1,7 M€). Au total, les travaux de cette station devraient durer 47 semaines. La première tranche des travaux a débuté en 2015 avec la suppression d’un poste de refoulement. Le Sivap compte sur une mise en eau en janvier 2017.

Marine Graille



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide