Fermer la publicité

Réseau Entreprendre : facilitateur de développement

Isère le 18 juillet 2015 - Thomas Eydoux - Isère rhodanienne - article lu 206 fois

Réseau Entreprendre : facilitateur de développement
ulie Porret, chargée développement Réseau Isère - Au centre, Goerges Fontaines et Daniel Paraire (Président CCI Nord-Isère)

Aider les entrepreneurs pour développer de l'emploi. Voilà l'objectif du Réseau Entreprendre. Le 8 juillet s'est tenue la 5e convention d'affaires régionale organisée par le Réseau Entreprendre Rhône-Alpes, à Vienne. 150 à 200 personnes étaient présentes.

Le réseau Rhône-Alpes, présidé par Georges Fontaines, regroupe différents chefs d’entreprises qui s’unissent pour aider à développer ou solidifier les petites structures des jeunes entrepreneurs. « Entreprendre est la base de notre métier, souligne Philippe Mattia, président du Réseau Entreprendre Isère, on aide les jeunes à se développer. » Le développement de ces entreprises se fait par un suivi personnalisé des jeunes entrepreneurs. En terme de valeurs, le réseau s’appuie sur la personne, la gratuité et la réciprocité.

Un suivi personnalisé et bénévole.

En Rhône-Alpes, il regroupe 230 entreprises en cours d’accompagnement. Après avoir présenté son contrat de candidature au réseau, ceux qui ont la chance de devenir « lauréat » bénéficient d'un suivi permanent des chefs d'entreprise. Dans l’Isère en 2014, environ 250 demandes ont été déposées. Une bonne partie d'entre elles ont été rapidement réorientées : vers la Chambre du commerce et de l’industrie par exemple. Sur 80 demandes restantes, 20 ont été évaluées par un comité. Pour terminer, seulement 18 des postulants ont été retenus pour être « lauréats » et débuter leur suivi personnalisé. A plus grande échelle, ce sont environ 1 000 candidatures que reçoit le Réseau Rhône-Alpes par an, pour environ 95 à 100 projets d'entreprises sélectionnées à la fin.

Choisis pour leur personnalité plutôt que leur buisness plan

Pour le Réseau Entreprendre Rhône-Alpes, les lauréats sont choisis en fonction de leur personnalité et de l’histoire de l’entreprise. Ici, le business plan n’est pas forcément à l’ordre du jour. Aussi, l’ancrage dans le territoire où est situé l’entrepreneur et sa volonté de créer des emplois et de les pérenniser. Car c’est là le double objectif du réseau. D’une part, la création d’emplois : en misant sur des entreprises locales qui souhaitent se développer, le réseau souhaite favoriser la création de nouveaux emplois. D'autre part, la pérennité de l’entreprise. Pour une entreprise accompagnée, le taux de survie du réseau atteint les 90 % sur une durée de 3 ans. Au niveau national et non accompagnée, le taux de pérennité d’une structure débutante est aux alentours des 50 % sur les 3 ans.

Et le prêt d’honneur de 15 000 € à 45 000 € accordé aux créateurs lauréats n’y est peut-être pas pour rien. Depuis le début de sa création, le Réseau Entreprendre Rhône-Alpes a fourni plus de 3,4 M€ de prêts d’honneur à ses lauréats.

Thomas Eydoux

Histoire du Réseau Entreprendre

C’est André Mulliez qui a fondé le Réseau en 1986. À l’époque PDG de Phildar, il se voit dans l’obligation de licencier 600 de ses employés l’année précédente. C’est alors qu’il constate qu’il y a un réel besoin de création d’emplois. « Pour créer des emplois, créons des employeurs », s’amusait-il à dire. Des entrepreneurs plus expérimentés se sont alors rassemblés en réseau pour aider les jeunes et timides structures à se développer. Au niveau Rhône-Alpes, le premier Réseau Entreprendre s’y est installé pour la première fois en 1992 à Lyon. Dès 1998, des associations départementales se sont largement créer pour mettre en place une plus large proximité. Depuis, le Réseau se développe à l’international, en Suisse, Espagne, Tunisie ou encore Italie.

T.E



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide