Fermer la publicité

Le PS annonce des surprises aux cantonales

Loire le 25 septembre 2014 - La Rédaction - Roannais - article lu 537 fois

Le PS annonce des surprises aux cantonales
« Il faut repenser la gauche, reformuler une carte d'identité du PS » (D.R.)

Les secrétaires des trois sections PS (Nabih Nejjar, Ouest roannais ; Guy Pougnat Roanne-Mably ; Jean-François Vial, Charlieu) ont donné leur opinion sur la situation française et roannaise puis ont annoncé la mobilisation du PS pour les élections cantonales, régionales, législatives.


Alain Guillemant a de l'espoir. « Le PS local a un genou à terre : défaite aux municipales,  législatives et européennes. On a été incapable de rassembler notre camp mais le PS n'est pas sur le point de disparaître ! Des "quadra" frappent à notre porte. On aura des candidats aux départementales et régionales 2015, aux législatives 2017 ; des jeunes femmes et jeunes hommes souhaitent s'investir. Je ne serai pas candidat aux départementales et Laure Déroche ne sera pas candidate aux législatives ; ce ne seront pas des visages connus, il y aura des surprises ! » Marie-Héléne Riamon sera cependant candidate aux régionales.
« Il faut repenser la gauche, reformuler une carte d'identité du PS, produire des idées dans toute la France. Des assises de militants vont se tenir avec un ou deux thèmes de travail dans chaque section. Il faut attirer de nouvelles personnes pour que le PS soit plus représentatif de la société », analyse Guy Pougnat. Même écho chez Alain Guillemant : « On va reprendre contact avec le monde associatif » ou chez Nabih Nejjar : « On va discuter non pas du gouvernement mais de ce qu'on veut pour notre ville, notre région ».
Marie-Hélène Riamon donne une analyse sociologique. « L'individualisme est le phénomène marquant de la campagne ; c'est une ambiance qui dénigre le gouvernement, son voisin. Il faut repenser le régime présidentiel. Mais à la région on a tenu nos engagements ; il n'y a pas de  clans dans notre groupe à la région. » Laure Déroche a un regard plus politique : « Deux régions pourraient être dirigées par le FN, il faut bouger ! En  affaiblissant sans cesse le Président de la République, on affaiblit notre voix à l'extérieur...»

L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide