Fermer la publicité

Le projet Bords de Loire lancé en 2017

Loire le 24 juillet 2015 - Louis Pralus - Roannais - article lu 1167 fois

Le projet Bords de Loire lancé en 2017

La grande entrée verte de la ville, depuis le pont de Roanne, sera en chantier au 1er semestre 2017. La première phase sera achevée en 2020.

14 ha l'entrée de la ville vont changer la physionomie de Roanne : la place de la Loire, la levée de la Loire, le square des Martyrs de la résistance, l'esplanade des Mariniers. Un chantier de quelque 29 M€ pour apporter de la verdure et de l'élégance à la ville ouvrière. La place Aristide-Briand en sera le coeur. Suppression de la route le long de la place. De la place aux berges de la Loire tout sera espace piétons paysagé. La place va être transformée en parc avec gazon, arbres, fleurs, aire de jeux pour enfants et salle d 'expositions près du pont ou près des berges où pourraient être créés des gradins de verdure. Au fond de la place, construction de trois immeubles de vingt logements chacun avec des jeux de balcons.

L'esplanade des Mariniers sera elle aussi rendue à la verdure et à l'animation avec deux kiosques de restauration et l'accueil de foires, de spectacles et autres manifestations grand public. Le square des Martyrs ne sera plus isolé mais rattaché à la grande place Aristide-Briand  paysagée. Une coulée verte depuis la rue Jean-Jaurès jusqu'au pont de la Loire. La rue Pierre-Dépierre sera mise en double sens de circulation ; le giratoire Dorian disparaîtra, remplacé par un carrefour en T.  La première phase des travaux, comprenant l'aménagement des berges et la place de la Loire, débutera au premier semestre 2017 pour finir au premier semestre 2019. La partie Esplanade des Mariniers et square des Martyrs se fera après 2020.

Une discussion s'est engagée entre Paul Paput, conseiller municipal et le maire Yves Nicolin au sujet du pont de Roanne. Pour le maire la vitesse y est trop grande. Il cherche un système pour  réduire cette vitesse : rétrécissement de la voie passant à deux voies au bout côté Roanne. Marie-Hélène Riamon, conseillière municipale du groupe  « Osez Roanne » a apporté son soutien total au projet tout en souhaitant encore plus d'échanges avec les représentants des quartiers. Elle s'est inquiétée aussi de la circulation sur le pont de Roanne avec ses 15 000 véhicules par jour.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide