Fermer la publicité

Le problème est ailleurs !

Loire le 25 avril 2014 - Xavier Alix - Agglomération stéphanoise - article lu 563 fois

On est toujours le con de quelqu’un.

Mais certains mots dépassent la pensée. Romeyer s’en est aperçu et a eu l’humilité de s’excuser auprès du député Juanico. Sans doute d’ailleurs qu’il ne le considère pas comme tel mais comme contributeur d’une action méritant ce qualificatif au féminin. Juste une manière de parler politiquement incorrecte sur laquelle notre société accorde trop d’importance. La vraie polémique est ailleurs. Sur le fond. Dans une réponse calme et argumentée, Juanico ne manque pas d’aller sur ce terrain. Il rappelle que ces 1,9 M€ payés par l’ASSE à cause de la taxe à 75 % seront compensés par le pacte de responsabilité dont le club bénéficiera comme d’autres entreprises, l’augmentation à venir des droits TV et enfin d’un arrosage probable des clubs de l’élite à partir des 50 M€ lâchés par la pipeline monégasque, histoire de compenser la scandaleuse non imposition des joueurs étrangers du Rocher. Nous ajouterons la piste annoncée par Maurice Vincent, ex maire de Saint-Etienne membre d’un groupe de travail du gouvernement - « Pour un modèle durable du football français » - consistant à revenir d’une manière ou d’une autre sur la suppression sous Sarkozy du droit à l’image collective (gauche et droite, chacun ses paradoxes). Cela n’aurait-il pas un rapport avec l’annulation de la fameuse grève prévue par les clubs de L1 ? Par contre, n’ajoutons pas le chiffre d’affaire du foot pro (1,2 Md€) : la santé financière se lit en pertes ou en bénéfices. Et le problème de l’ASSE et du foot français en général est ailleurs que sur la taxe à 75 %. Son souci, c’est d’offrir un spectacle aux revenus déficitaires par rapport aux coûts, son souci, c’est que des championnats voisins peuvent le faire plus que lui, impunément. Son souci, c’est l’inflation vertigineuse et absurde des salaires en Europe sans rapport avec l’équilibre des comptes.

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide