Fermer la publicité

Le premier conseil municipal des jeunes

Loire le 23 janvier 2015 - Béatrice Bonnamour - Actualités - article lu 290 fois

Le premier conseil municipal des jeunes

12 filles et 11 garçons d'établissements publics et privés de Roanne, de 12 à 18 ans, ont reçu l'écharpe tricolore de conseillers municipaux.

C'est une première pour  la Ville de Roanne. Après le conseil municipal des enfants voici le conseil municipal des jeunes. Ils se prénomment Imran, Sybille, Oscar, Bastien, Charlotte… L’un veut devenir avocat, l’autre  faire du management, du journalisme, un autre être pompier, marin… Peu se disent attirés par les métiers de l’artisanat.  Ils sont aux collèges Jules-Ferry, Albert-Thomas, François d’Assise, Saint-Paul, Jean de la Fontaine, aux lycées Jea- Puy, Carnot, Albert-Thomas, Sainte-Anne Arago, Saint-Paul. Ils sont volontaires pour participer pendant 2 ans (avec possibilité de renouvellement  pour un an) à la vie citoyenne de la ville.
« La parité est respectée », déclare Yves Nicolin avant de les remercier : « votre engagement montre votre intérêt pour la cité. Vous ne manquez pas d’idées. Vous êtes de précieux collaborateurs. Votre nombre est aujourd’hui de 23, mais pourra grimper jusqu’à 35 ! » Ils ont eu une journée de formation le 10 décembre 2014 pour arrêter les dates de commissions, les séances de travail. Deux thématiques ont émergé de ce rendez-vous : la culture et l’environnement. Ils  s'impliqueront aussi dans la politique sociale,  la famille, l’enseignement, l’attractivité de la ville … Aucun sujet ne sera fermé. Entouré de nombreux conseillers municipaux, dont la première adjointe, Monique Guillermin, le maire donna ensuite la parole à Hélène Lapalus, adjointe en charge de la jeunesse qui souligna le partenariat entre la municipalité et les jeunes conseillers, précieux collaborateurs. A qui il était donné rendez-vous le mercredi 21 pour siéger de 14 h à 16 h. 
Il est alloué au conseil municipal des jeunes un budget de 5 000 € par an. Mais des projets  spécifiques peuvent aussi faire l’objet de crédits spécialement alloués à cet effet. La création d’ une association pour récolter des fonds leur permettra, par ailleurs, de financer des projets. Durant leur mandat ils sont épaulés par un animateur, François Charmillon.


B.- P.-B.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide