Fermer la publicité

Le préfet rappelle la force de l'Etat dans la Loire

Loire le 24 juin 2015 - Mathieu Ozanam - Collectivités locales - article lu 146 fois

Le préfet rappelle la force de l'Etat dans la Loire
Georges Rivoire - Le préfet Fabien Sudry lors de sa prise de fonction

Le préfet Fabien Sudry a présenté lundi 22 juin le rapport d'activité des services de l'Etat devant l'assemblée départementale. Son premier exercice depuis son arrivée dans la Loire.

Arrivé en début d’année en pleine séquence électorale, le préfet de la Loire Fabien Sudry a présenté pour la première fois le bilan de l’année des services de l’Etat aux conseillers départementaux. L’Etat dans la Loire constitue le premier employeur avec une masse salariale totale de l’ordre du milliard d’euros (hors pensions de retraite), le corps enseignant représentant près de deux tiers des effectifs. « En 2014, l’Etat aura versé 660 M€ de concours aux collectivités territoriales auxquels s’ajoutent environ 24 M€ de subventions directes d’équipement et de fonctionnement dans le cadre de la mise en œuvre des politiques publiques et 198 M€ de prise en charge diverse, d’origine européenne et nationale, dans le domaine de l’agriculture, de l’emploi, de la cohésion sociale et de la formation », a détaillé Fabien Sudry. Une façon de répondre indirectement aux élus locaux se plaignant des baisses de dotations. Le préfet délivrait dans son discours un autre message : celui de la rationalisation des moyens des services territoriaux de l’Etat : « les trois directions départementales interministérielles et la direction départementale des finances publiques ont connu depuis 4 ans une réduction de 226 postes, soit 13 % des effectifs pour des missions globalement stables ».

La Loire dans la moyenne nationale

Sur le plan de l’emploi, « 60 M€ ont été redistribués en 2014 sous forme de diminution d’impôt sur les sociétés à 10 700 entreprises du département ». Et d’appuyer son propos d’un commentaire : « nous sommes loin d’un effort cosmétique ou anecdotique ». Si le chômage (10,1 %) a augmenté, le préfet souligne que le taux est comparable au plan national et que la « progression s’est ralentie ». Les jeunes les moins qualifiés ont bénéficié de la montée en puissance des emplois d’avenir : « 1 089 contrats ont été signés en 2014, c’est-à-dire un nombre supérieur à l’objectif fixé ».
Sur le plan de la sécurité, le préfet Sudry a rappelé que le service départemental d’incendie et de secours (Sdis) a assuré « près de 50 000 interventions, dont 73 % relèvent du secours aux personnes. Concernant la sécurité publique, 36 713 faits ont été constatés en 2014, « un taux de délinquance rapport au nombre d’habitants plutôt inférieur à la moyenne des départements de même strate ».

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide