Fermer la publicité

Le petit L3C est devenu le grand U10

Rhône le 26 août 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 2692 fois

Le petit L3C est devenu le grand U10
Tout est parti de la conception et de la distribution dans le circuit discount de linéaires de textiles coordonnés pour la maison (© DR)

En 1994, Thierry Lièvre et Aldo Convertino, tous deux autodidactes et enfants du pays, décidaient de lancer un concept visionnaire correspondant aux attentes du marché : démocratiser la décoration et la rendre accessible via la grande distribution.

L’histoire démarrait à Bourg-de-Thizy. Tout est parti de la conception et la distribution dans les grandes surfaces discount de linéaires de textiles coordonnés pour la maison (rideaux, serviettes, sets de table, maniques…). En 1999, la société qui s’appelait alors L3C faisait son entrée en bourse. Au 31 décembre de la même année, le chiffre d’affaires atteignait les 10 M€. En juillet 2004, soit dix ans après sa création et cinq ans après son introduction en bourse, l’entreprise est devenue le groupe U10. Il réalisait à ce moment-là 100 M€ de chiffre d’affaires. Il était alors transféré au second marché (devenu Eurolist). En mai dernier, date d’anniversaire de ses vingt ans, U10 a dépassé les 200 M€. Il est présent dans 35 pays et commercialise plus de 20 000 références. Si le siège a depuis été installé en région parisienne, la base logistique d’origine L3C est toujours basée à Thizy-les-Bourgs.

UN CHIFFRE D’AFFAIRES DE 52 ,6 M€ AU 1er TRIMESTRE

En vingt ans, U10 s’est imposé comme l’un des principaux acteurs de la distribution internationale, expert en logistique, créant et commercialisant des lignes de produits dans l’univers de l’équipement de la maison et articles de mode. A l’issue de l’exercice clos le 31 décembre 2013, le résultat opérationnel s’élevait à 15 M€, soit une marge opérationnelle de 7,2 %. Le résultat net consolidé ressortait à 9,4 M€. Le groupe a poursuivi son désendettement (la dette financière est passée de 34,2 M€ à 26,2 M€). En octobre 2013, le président-fondateur Thierry Lièvre annonçait le rachat de 19 % des actions détenues par la banque Natexis pour maitriser désormais 61,84 % du capital. Au premier trimestre 2014, le chiffre d’affaires consolidé a atteint 52,6 M€, stable par rapport à la même période de l’année précédente. Le pôle Europe est en léger recul (- 3,8 %) tandis que le pôle Asie voit son activité progresser de 9,5 %.


A.V.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide