Fermer la publicité

PSG fait le point sur ses déchets

Loire le 28 juin 2015 - Louis Thubert - Collectivités locales - article lu 98 fois

PSG fait le point sur ses déchets

La communauté de communes du Pays de Saint-Galmier (CCPSG) a tenu son conseil communautaire le 22 juin. Le rapport sur les déchets a notamment été présenté aux conseillers.

Le conseil a débuté par une minute de silence, en hommage à Gil Murcia. Conseiller communautaire emporté par une maladie, Monique Girardon a loué son sens du dialogue, ses compétences et ses connaissances des dossiers. Christophe Begon a également été nommé délégué suppléant du Pays de Saint-Galmier au Siel. La suppléance de Sylvain Dardouiller, vice-président de la CCPSG au Syndicat intercommunal d'énergie de la Loire (Siel) posait problème car il siège déjà au sein de cette instance pour la commune d'Aveizieux.

Le point le plus important pour la CCPSG fut la présentation du rapport annuel sur les déchets. Jacques Laffont, maire de Bellegarde-en-Forez et 4e vice-président, a détaillé les chiffres : « on voit une stabilisation des tonnages, avec une baisse de 0,29 % », détaille l'élu. Une baisse de 2 kg par habitant, pour le Pays de Saint-Galmier qui compte 28 778 habitants. « La population augmente, donc cette stabilisation montre que les tonnages baissent », a ajouté Claude Giraud, maire de Montrond-les-Bains. Au niveau de la collecte sélective - pour les déchets recyclables, elle reste stable : + 0,21%. Les déchèteries, elles, recueillent environ 10 % de tonnage en plus, et 5 086 entrées supplémentaires (+ 7,75 %). Plus de collecte, c'est moins d'enfouissement, donc une bonne nouvelle pour l'environnement.

Au niveau du textile récupéré, les chiffres sont bons eux aussi : 15,09 % en plus. Une convention avec la société Ecotextile permet de collecter les textiles usagés, avant qu'ils soient triés et réutilisés. « C'est une opération qui marche très bien », s'est réjoui Jacques Laffont.

Là où Jacques Laffont est moins satisfait, c'est au niveau du verre : « on reste loin de nos objectifs, mais on y travaille », a-t-il déclaré. L'autre point à améliorer est le coût que représente la convention avec Saint-Etienne Métropole pour l'utilisation des déchèteries d'Andrézieux-Bouthéon et de Saint-Héand : 238 000 €. D'où l'importance, pour les conseillers,  d'en construire une, en plus des équipements communautaires déjà présents à Montrond et Saint-Galmier.

Louis Thubert



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide