Fermer la publicité

Le Parti communiste de Roanne traite de l’actualité

Loire le 12 juin 2014 - La Rédaction - Roannais - article lu 600 fois

Le Parti communiste de Roanne traite de l’actualité
Serge Fonton du Parti communiste (D.R.)

Tout d’abord ces élus demandent qu'au regard des investissements réalisés et de la subvention accordée à La Chorale toutes décisions soient prises après  un audit approfondi des causes de la situation d'aujourd'hui.

Audit sur le fonctionnement du club, les questions financières et les raisons des déficits et les possibilités de financement par les collectivités.  
Quant à la situation de l'hôpital, ils avancent les causes : « une reconstruction financée uniquement par emprunt sans prise en charge par l’Etat, soutenue par Y. Nicolin et aggravée par un emprunt toxique. L'hôpital a été victime aussi du choix des entreprises, du partenariat public-privé, etc. » Ils préconisent alors la prise en charge de l’investissement immobilier, l’annulation de l’emprunt toxique,  l’arrêt du tout financement des hôpitaux publics sur la seule  tarification à l'activité, la reconnaissance des spécificités des populations  avec les financements nécessaires (précarité en augmentation, vieillissement supérieur aux moyennes nationales), et la création de maisons médicales pluridisciplinaires sur l'ensemble du territoire Roannais.
Autre préoccupation : Nexter.  « A Roanne il semble que dès le second semestre 2014 la production du VBCI et du 10 RC arrivant à son terme une baisse conséquente de la production est à craindre. La direction parle déjà de sureffectif dans ce secteur. Les départs en retraite risquent d’être non remplacés et les 90 intérimaires actuels remerciés. Les contrats à l’étranger espérés  tardent à se concrétiser (Qatar, Liban). Il est à craindre aussi que le programme Scorpion de modernisation des matériels de l’armée soit remis en cause. » Enfin une suggestion,  « Pourquoi Nexter ne s’impliquerait pas dans le programme de déconstruction initié par Roannais Agglomération ? Ce serait une opportunité pour maintenir le niveau d’activité de l’entreprise. »

L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide