Fermer la publicité

Le père Jean-Luc n’oubliera pas Montbrison

Loire le 30 octobre 2014 - La Rédaction - Forez - article lu 222 fois

Le père Jean-Luc n’oubliera pas Montbrison
Père Jean-Luc était entouré des prêtres qu'il a côtoyés (D.R.)

Le père Jean-Luc est resté seulement deux ans.

Mais il a eu le temps de marquer les esprits. Reçu Docteur en philosophie avec mention « Très honorable avec félicitations du jury », il a été rappelé dans sa Côte d’Ivoire natale pour enseigner à l’université d’Abidjan. Les membres de l’équipe pastorale ont eu des morts de gratitude à son égard : « pour nous, vous étiez notre soleil africain. Votre sourire, votre simplicité, votre humanité nous ont guidés ». Jean-Luc N’Dreman est le premier étonné des marques de sympathies : « ça m’a beaucoup touché. Je n’avais pas imaginé tout cet attachement de la population à ma pauvre personne. J’ai pu prendre conscience, même si les gens ne me parlent pas à tout moment, qu’ils appréciaient ma présence à Montbrison et qu’ils m’avaient adopté… En réponse à l’équipe pastorale, j’espère que je pourrai faire l’effort d’être ce soleil d’Afrique : celui qui essaye d’apporter un peu de gaîté, dans un monde qui connaît pourtant la souffrance et la misère. Le plus important, c’est croire et aimer. Quel que soit ce que nous vivons, Dieu le vit avec nous ».
Il a reçu beaucoup de petits mots, des cartes, des livres et des dons et promet de penser aux paroissiens chaque fois qu’il dira la messe. Une partie de sa bibliothèque sera réservée aux souvenirs de Montbrison. Vendredi, il quittera Montbrison tôt le matin, pour prendre l’avion et arriver à Abidjan à 19 h.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide