Fermer la publicité

Le mouliste Sovep repris par Diverre

Loire le 16 novembre 2015 - Denis Meynard - Industrie - article lu 779 fois

Le mouliste Sovep repris par Diverre
Denis Meynard - Pharmov est installée dans un bâtiment de 1 800 mètres carrés de la zone industrielle de La Fléchette.

L'entreprise de Dargoire, rebaptisé Pharmov, intègre un petit groupe rhônalpin en phase de développement dans les moules destinés aux flaconneurs.

Le mouliste Sovep, qui se présente comme « le dernier flaconneur de la vallée du Gier », était à la recherche d’un repreneur depuis sa mise en redressement judiciaire, en avril dernier. C’est désormais chose faite, le tribunal de commerce de Saint-Etienne a validé le 21 octobre sa reprise par la SARL Diverre. Cette dernière est la holding propriétaire de 100 % de l’entreprise de réparation de moules de verrerie Remov, basée à Grigny, près de Givors, fondée en 1996 et acquise par Diverre en 2005.

La SARL Pharmov (filiale à 100 % de Diverre) a été créée pour intégrer les actifs de Sovep, dont le site industriel demeure à Dargoire. Elle permet à son acquéreur de diversifier son offre de produits et services pour l’industrie verrière. En étant désormais présent sur la fabrication de moules pour le flaconnage à destination des industries de la pharmacie, de la parfumerie et des arts de la table. Seul repreneur en lice, la société Diverre, de Pascal Bandelier, a fait l’acquisition de l’entreprise ligérienne, située à une douzaine de kilomètres de celle exploitée dans la Rhône, moyennant 55 000 €. Dix-sept personnes (soit la quasi-totalité de l’effectif salarié) ont été reprises dans le cadre de cette cession.

Le fabricant ligérien de moules métalliques de petites dimensions pour le flaconnage avait été placé en redressement judiciaire en mars 2009. En juin 2010, le tribunal avait validé un plan de continuation sur dix ans. SGB (qui appartient au fonds d’investissements anglo-saxon Oaktree) était jusqu’alors le principal client de ce fabricant de moules de flacons destinés principalement à la pharmacie, dans une moindre mesure à la cosmétique.

Pharmov et Remov devraient réaliser un chiffre d’affaires cumulé de 2 M€, avec un effectif de 26 personnes. Pascal Bandelier envisage désormais une acquisition complémentaire. Il s’agit d’une autre PME en difficultés pour laquelle il fera dans les prochaines semaines une offre de reprise au tribunal de commerce de Rouen, en Normandie.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide