Fermer la publicité

Saint-Chamond : 26 M€ pour le lycée hôtelier

Loire le 27 mars 2015 - Emilie MASSARD - Agglomération stéphanoise - article lu 1466 fois

Saint-Chamond : 26 M€ pour le lycée hôtelier
Emilie Massard - Le château Prodon et son restaurant resteront ouverts pendant les travaux

Des travaux commenceront en septembre 2016 pour réhabiliter l'établissement construit en 1978. Presque 4 ans seront nécessaires pour réhabiliter les bâtiments principaux tout en continuant à accueillir les 330 élèves suivant les cursus de restauration, service et pâtisserie de l'établissement.

Initié en 2003, le projet de réhabilitation va enfin voir le jour. Le permis de construire est déposé, les financements accordés par le conseil régional, et les travaux pourront commencer à la rentrée 2016. Il faut dire que les bâtiments principaux, construits en 1978, ont bien besoin d’un coup de jeune. « C’est une opération de 26 M€ dont 17 de travaux, financés par la Région Rhône-Alpes qui va durer près de 4 ans », explique Nicolas Cherblanc, proviseur du lycée professionnel.

C’est le bâtiment principal, en forme de U, qui va être entièrement réhabilité en plusieurs étapes. L’administration, l’internat, les salles d’enseignement général ainsi que les laboratoires et les cuisines seront entièrement refaits, et le bâtiment sera mis aux normes PMR. Une bâtisse d’entre de 800 m² sera également construit sur la partie haute du bâtiment actuel. La maîtrise d’œuvre sera assurée par la Société d’équipement et de développement de la Loire (SEDL).

 

« Pendant la période des travaux, des préfabriqués seront installés et équipés avec du matériel neuf de cuisine, pour permettre aux élèves de conserver un environnement de travail correct. Le matériel sera ensuite réutilisé dans les locaux neufs, précise Nicolas Cherblanc. Pendant les travaux de l’internat, nos internes devraient pouvoir être relogés dans d’autres établissements à Sorbiers ou à Saint-Etienne. Il faut préciser que les travaux ne concerneront pas le château, qui pourra être utilisé pleinement. »

Au cœur d’un parc de 5 ha, le site du lycée abrite en effet également le château Prodon dans lequel on trouve le restaurant d’application, mais aussi des salles de cours et des cuisines qui pourront être utilisées pendant les travaux. Son fonctionnement ne sera d’ailleurs pas impacté par les travaux puisque le restaurant restera ouvert midi et soir pour les clients extérieurs. « A l’issue des travaux, on aura vraiment un bel outil, et la possibilité de prendre de l’ampleur pour accueillir jusqu’à 450 élèves. On pourrait par exemple développer la boulangerie ou l’enseignement supérieur. En tout cas on aura l’outil qui le permettra, la décision appartiendra à l’académie ».

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide