Fermer la publicité

Le lycée De la Rue à Charlieu voit son budget rejeté

Loire le 26 décembre 2016 - Louis Pralus - Actualités - article lu 111 fois

Le lycée De la Rue à Charlieu voit son budget rejeté

Le conseil d'administration du lycée public Jérémie de la Rue a rejeté son budget 2017 en signe de protestation contre la baisse de la dotation de fonctionnement de la Région. Conséquence : l'académie gérera le lycée en 2017.

Les élus, les représentants des parents d'élèves, les élèves et les enseignants du lycée polyvalent de Charlieu dénoncent publiquement  le « désengagement significatif de la région vis-à-vis des lycées de l'académie et du lycée Jérémie de la Rue en particulier. »  Ce désengagement de la région est d'autant plus mal vécu que les élèves proviennent de milieux modestes, que Charlieu est éloigné des lieux de culture et que les transports coûtent cher. C'est un des meilleurs lycées de France par son taux de réussite au bac et le nombre de ses élèves est en augmentation de 2 % (544 en 2017 contre 533 en 2016) tandis que que la dotation régionale baisse de 6 %, soit 9 680 € de moins. En votant contre la subvention régionale allouée et le projet de budget qui en découle, le conseil d'administration veut obtenir que cette dotation régionale soit revue et corrigée pour être au moins égale en 2017 à celle de 2016 : soit 161 331€, plus la subvention EPS, ce qui donne 9 680 € de plus que ce qui est prévu pour 2017.                                                                                                                                                         

La subvention de fonctionnement de la Région sert non-seulement à régler les notes de chauffage, d'eau, d'électricité, à la maintenance et à l'achat des petits matériels mais aussi à des activités pédagogiques telles que l'achat de livres et les abonnements pour le CDI, les sorties voyage, la rémunération d'intervenants extérieurs pour des opérations de prévention contre les addictions, le harcèlement par exemple, la venue d'un écrivain, des sorties cinéma en VO, des locations d'installations sportives… Un courrier a été envoyé à Laurent Wauquiez ainsi qu'à la direction des lycées et il n'est pas exclu que d'autres actions soient entreprises à la rentrée de janvier avec d'autres lycées, car tous sont touchés.

Louis Pralus

Photo : Ville de Charlieu



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide