Fermer la publicité

Vers l'industrialisation de masse des micro systèmes électroniques

Isère le 23 novembre 2015 - Laurent Marchandiau - Tech et Médias - article lu 328 fois

Vers l'industrialisation de masse des micro systèmes électroniques
DR - Le marché des Mems utilisés dans l'internet des objets représenterait un chiffre d'affaires mondial de 120 M$ d'ici 2018

Produire des Mems à faible coût et en grande quantité. C'est la problématique à laquelle se frotte le Leti depuis plusieurs années. C'est désormais possible !

L'institut du CEA-Tech vient d'annoncer la production d'accéléromètres de type Mems sur plaque de 300 mm. Une première mondiale qui ouvre la voie à l'industrialisation massive de ces microsystèmes. Présents dans les airbags ou encore dans les injecteurs des imprimantes à jet d’encre… les micro systèmes électroniques (Mems) représentent un potentiel commercial conséquent. S’adressant aussi bien aux secteurs des objets connectés, secteurs automobiles ou aéronautiques, le chiffre d’affaires mondial pour les Mems utilisés uniquement pour les objets connectés devrait passer de 16 M$ en 2013 à 120 M$ d’ici 2018. Seulement, la production des Mems s’avère limitée. C’est pourquoi l’institut du CEA Tech de Grenoble, le Leti travaille depuis de nombreuses années à l’industrialisation de masse de ces micro systèmes.

Une avancée technologique majeure

Un challenge que le Leti est sur le point de remporter. Utilisant la technologie de silicium (FDSOI) sur isolant, l’institut est parvenu à réduire de 40 % la consommation énergétique des puces. Mieux ! Pour la première fois, le laboratoire a fabriqué des accéléromètres de type Mems sur plaques de silicium de 300 mm. Une avancée technologique majeure où la quasi-totalité des étapes ont été réalisées sur la plate-forme 300 mm du Leti. « Le succès du transfert de la fabrication de Mems sur la ligne 300 millimètres renforce la place de leader du Leti dans ce domaine, et ouvre la voie à la réduction des coûts de production de ces microsystèmes. Or, la réduction du coût des Mems est l'un des facteurs clés pour conquérir les marchés à très fort volume du grand public et de l'IoT (Internet des objets, Ndlr) », souligne dans un communiqué le CEA-Leti.

Laurent Marchandiau

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide