Fermer la publicité

Le groupe Gauche républicaine donne de la voix

Loire le 12 juin 2014 - Louis Pralus - Roannais - article lu 477 fois

Le groupe Gauche républicaine donne de la voix
Bernard Jayol, Jean Bartholin, René-André Barret (D.R.)

Bernard Jayol n'est pas l'ami de la réforme territoriale.

« Elle justifie notre groupe et notre liberté de parole », annonce-t-il. « Avec les grandes métropoles les attributions des marchés iront aux grosses entreprises du CAC 40. On verra les affairistes et les corruptions ! Les masques sont tombés pour le conseil général de la part des socialistes,  pas encore pour les communes. On va vider la commune de sa substance, elle ne sera plus rien ! Hollande disait que la commune est une petite République mais on lui enlève le droit de gérer son territoire. On est en pleine trahison idéologique! » Il n'en est pas moins sévère vis à vis de Roannais agglomération. « La politique politicienne l'a emporté : 36 voix pour Jean-Luc Chervin et 45 pour Yves Nicolin. Dans la composition de l'exécutif on est loin de ce rapport de force, on est dans le 85 % UMP ou sympathisants... Les autres sont à la portion congrue. On a frôlé le monopole UMP, c'est une forme de marquisat UMP ! »
Sur les projets mêmes critiques. « J'entends dire que le grand projet serait un troisième centre nautique. Je pensais que vu les discours sur l'aménagement des entreprises et l'habitat on irait dans ce sens. Au vue les contraintes qu'on a aujourd'hui je pense que ce n'est pas une priorité. »  
Jean Bartholin et René-André Barret sont également vents debout contre la réforme territoriale. « La compétitivité est devenue l'objectif prioritaire de la modernisation de l'action publique ! Pendant ce temps les personnes et les territoires considérés non compétitifs sont laissés sur le bord du chemin. Fini le millefeuilles territorial, place au pudding compétitif ! Après s'être attaqué à la démocratie locale et à l'échelon communal en imposant l'intercommunalité forcée, le vent de la néo-libéralisation de l'action publique veut balayer les solidarités sociales et territoriales avec la fin programmée des conseils généraux ! »
Une nouvelle positive tout de même pour le canton de Roanne sud : une vélo-route entre Riorges et Villemontais  sera opérationnelle cet été et 700 000 € de travaux seront entrepris sur 3 ans au collège Jean de La Fontaine.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide