Fermer la publicité

Le golf de Champlong mis en vente

Loire le 13 novembre 2015 - Louis Pralus - Roannais - article lu 721 fois

Le golf de Champlong mis en vente
Louis Pralus - Une vue du golf de Champlong

Roannais agglomération se sépare du golf de Champlong. Le but est de le mettre à 18 trous et l'agglomération n'en a pas les moyens.

On a reparlé du golf à Roannais agglomération et la question est revenue : faire 18 trous ou  pas ? Le vendre  ou pas ? Pour le président de l'agglomération roannaise, Yves Nicolin, il faut le vendre. Pour la bonne raison qu'il est nécessaire de le doter de 18 trous afin d'attirer une  nouvelleclientèle.

Or Roannais agglomération n'en a pas les moyens. « Il faut 4 à 5 M€ d'investissement pour passer à 18 trous, explique le président Nicolin. Il faut du terrain, de la construction autour. Si on avait les moyens de le faire, on le ferait ;  aussi on va demander à un privé. » L'annonce est mise sur les journaux spécialisés et le sera -être sur Le bon coin comme ce fut le cas, avec succès pour la station de La Loge des gardes. Le prix de vente, estimé par les Domaines, est de 770 000 €. Pour que  que l'opération puisse être réalisée le conseil communautaire a voté la désaffectation des parcelles situées sur la commune de Villerest, a précisé que ces terrains ne sont pas affectés à une utilité publique, a déclassé au domaine privé intercommunal les parcelles du golf.

Depuis la création du golf de Champlong le contexte a changé. « Aujourd'hui, commente Yves Nicolin, il faut de l'habitat autour : habitat de loisirs ou habitat tout court? C'est ce que veulent les pratiquants du golf. »

Autre motif qui pousse à faire les 18 trous : la prochaine installation de la Maison Troisgros à Ouches dans un site beaucoup plus grand. A l'évidence il y aura là une clientèle potentielle. Sur le terrain, cela changera tout dans l'organisation et le fonctionnement. L'association actuelle ne gérera plus le golf, c'est le propriétaire qui le gérera mais on estime que les emplois passeront de 6 à 25.

L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide