Fermer la publicité

Le geste de tri encouragé dans l'agglomération stéphanoise

Loire le 04 septembre 2015 - Daniel Brignon - Collectivités locales - article lu 16 fois

Le geste de tri encouragé dans l'agglomération stéphanoise
Daniel Brignon - Des solutions de tri mieux affichées dans les immeubles

Les agglomérations sont les mauvais élèves du tri des emballages domestiques. Pour y remédier Eco-Emballages a initié un plan de relance spécifique doté de 40 M€, sur appel à projet des collectivités. Sur 145 projets déposés, 110 ont été retenus, 8 projets en Rhône-Alpes portés par 4 collectivités dont Saint-Étienne Métropole.

Les projets déposés par Saint-Étienne Métropole, retenus tous les deux, engagent sur trois ans un investissement de 900 000 €, financé à hauteur de 700 000 € par Eco-Emballages.

Le premier projet concerne la collecte du verre qui reste à améliorer singulièrement. En 2014, la collecte d’emballages en verre était de 17,9 kg par habitant dans l’agglomération contre 30,2 kg en moyenne nationale. L’opération portera sur un périmètre ciblé de sept communes qui ont le plus de marge de progression : Le Chambon-Feugerolles, Andrézieux-Bouthéon, Lorette, Villars, Roche-la-Molière, Unieux, Saint-Priest-en-Jarez et Saint-Étienne. Les actions consisteront à améliorer le maillage des conteneurs, ainsi que la signalétique et la diffusion d’information auprès des habitants. 70 nouveaux conteneurs seront ainsi installés dans l’agglomération qui en compte aujourd’hui 875. Objectif : améliorer la performance de recyclage de 3 kg par habitant et par an (de 2016 à 2018).

Le deuxième projet cible l’habitat collectif de huit communes, Le Chambon-Feugerolles, Villars, Roche-la-Molière, Saint-Étienne, Saint-Chamond, Rive-de-Gier, Firminy et La Ricamarie. 1 000 bacs jaunes supplémentaires y seront installés, ainsi qu’une signalétique renforcée, mais l’opération portera surtout sur les moyens humains dédiés à la sensibilisation des habitants au geste de tri, par le doublement de l’effectif d’ambassadeurs du tri de l’agglomération et le renfort d’une quinzaine de personnes prestataires d’Unis-cité Loire sollicitée pour visiter les habitants. Objectif : améliorer la collecte d’emballages ménagers de 1 644 t par an, soulageant au passage d’autant le volume déposé au centre d’enfouissement.

Concernant le tri des emballages ménagers, Saint-Étienne Métropole n’est pas plus vertueuse : 29,4 kg par an et par habitant triés en 2014, quand la moyenne nationale se situe à 45,9 kg et en Rhône-Alpes à 46,5 kg.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide