Fermer la publicité

Le Front de gauche retrouve son unité pour les Européennes

Loire le 29 avril 2014 - Mathieu Ozanam - Agglomération stéphanoise - article lu 795 fois

Le Front de gauche retrouve son unité pour les Européennes
Les trois colistiers ligériens

Les élections municipales, qui avaient vu des stratégies d’union divergentes entre partis membres selon les villes, appartiennent au passé.

Désormais le Front de gauche a le regard fixé sur l’échéance très proche du 25 mai, date de l’unique tour des élections européennes. Eurodéputée sortante, c’est la roannaise d’origine Marie-Christine Vergiat qui conduit la liste sur laquelle sont présents trois colistiers ligériens. Dans l’ordre : Marcel Bernon en 14e place, suivi de Christine Calandra en 23e place et Hervé Bordes en 22e place. Aux municipales Marcel Bernon figurait sur la liste du maire socialiste Maurice Vincent, tandis que Christine Calandra était la n° 2 de la liste Place au peuple conduite par Belkacem Merahi. Les positions sur la liste de Marie-Christine Vergiat ne les mettent pas en position d’éligibilité, mais qu’importe puisqu’il s’agit avant tout de faire passer le message.

Lundi 28 avril Marie-Christine Vergiat était en campagne à Roanne. Elle y a rencontré un collectif citoyen contre le TAFTA (traité transatlantique de libre-échange), des représentants de la CGT à l’heure où l’hôpital a été placé sous tutelle par l’ARS (lire notre article p.15). La journée s’est conclue par un débat auquel la sénatrice communiste Cécile Cukierman a assisté, ainsi que l’ancien maire socialiste Jean Auroux. Ce jeudi 1er mai devait marquer une étape dans la campagne. « C’est une journée importante car ce sont les plus militants qui participent aux cortèges du 1er Mai », explique le communiste Vincent Bony. « Pour l’instant les populations critiquent en disant qu’on n’y peut rien, dénonce Christine Calandra. Mais nous leur disons que ce n’est pas l’Europe le problème, ce sont les politiques libérales qui sont mises en œuvre. » Marcel Bernon enchérit : « Nous voulons donner des objectifs sociaux élevés pour faire progresser tout le monde vers le haut et non pas vers le bas. » Plusieurs meetings du Front de gauche sont prévus dans la circonscription Sud-Est, à Marseille, à Grenoble et à Lyon. Saint-Etienne accueillera des débats citoyens.

En 2009, la liste Front de gauche avait recueilli 5,9 % des voix. Les colistiers estiment que la situation politique leur est favorable. Surtout au niveau du groupe Gauche unitaire européen au Parlement européen qui devrait voir le nombre de ses eurodéputés progresser avec les résultats attendus par les listes « amis » notamment en Grèce et en Espagne.

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide