Fermer la publicité

Le FN de la Loire fait sa rentrée avec Bruno Gollnisch

Loire le 14 octobre 2014 - Louis Thubert - Politique - article lu 690 fois

Fort de ses succès électoraux lors des récentes élections, le Front national de la Loire a tenu à marquer les esprits pour sa fête de rentrée, qui a eu lieu le 12 octobre au Château de Magneux Haute-Rive.

Le FN a invité Bruno Gollnisch, député européen, personnage emblématique du parti en Rhône-Alpes. L'événement « familial de rentrée des adhérents » selon Serge Horvath, responsable presse du FN, est aussi l'occasion d'afficher sa satisfaction et de continuer à motiver les militants, en attendant les élections de 2015. D'où la présence de l'universitaire controversé (1), qui fut aussi le bras droit de Jean-Marie Le Pen.

L'immigration, thème récurrent du FN

Devant quelques journalistes, Bruno Gollnisch a réaffirmé les thèmes « marinistes » du parti : défense des services publics, défiance face à l'Union européenne, souveraineté sur la dette, retour au franc... Mais l'immigration n'a pas disparu de ses préoccupations, loin de là. « Pourquoi empêcher les migrants qui sont à Calais de sortir du territoire ? a-t-il lancé, sur un ton où la provocation le disputait au sérieux. Si ça ne tenait qu'à moi, on leur prêterait des canots pour qu'ils partent en Angleterre, et que M. Cameron se dépatouille avec ! »

« Bons petits soldats »

Au-delà des sorties verbales, Bruno Gollnisch a assuré que, malgré sa candidature malheureuse à la présidence du FN en 2011, il ne remet pas en cause Marine Le Pen, craignant « d'apparaître comme le membre d'une faction » selon ses propres mots. Il est encore trop tôt pour dire si M. Gollnisch, conseiller régional, se présentera à ce poste en 2015. « Cela dépend de ses envies, de ses disponibilités, a glissé Charles Perrot, conseiller municipal à Feurs et élu régional. Au Front national, on reste de bons petits soldats et on suit les décisions du parti. »

Le FN de la Loire, en tout cas, est parti pour compter. Sophie Robert, secrétaire départementale, intégrera probablement le comité central du Front national, à l'issue du congrès qui se déroulera les 29 et 30 novembre à Lyon. Gabriel de Peyrecave et Charles Perrot, élus ligériens, y siègent déjà. Le FN réalisent de bons scores en Rhône-Alpes, et sa liste était arrivé en tête des élections européennes dans la Loire avec 27,76 % des voix.

Louis Thubert

(1) La cour de Cassation avait annulé une condamnation contre Bruno Gollnisch, pour des propos considérés comme négationnistes tenus en 2005 à Lyon.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide