Fermer la publicité

Le FN à Roanne et partout

Loire le 08 mars 2015 - Louis Pralus - Politique - article lu 631 fois

Le FN à Roanne et partout

Pour les départementales le Front national présente des candidats dans les 5 cantons roannais. Un défi majeur : la ville de Roanne.

Pour ses candidats dans les cantons du Roannais, Sophie Robert assure n'avoir eu aucune difficulté. « Les responsables de canton sont devenus les candidats aux départementales. » Elle veut des gens de terrain et la campagne ne se fait pas avec de  grands meetings ou  réunions publiques mais sur les marchés, les foires, dans les bars... Depuis les dernières municipales le parti de Marine Le Pen a fait entrer deux élus à la mairie de Roanne (Sarah Brosset et Christian Milon) et une élue à Roannais agglomération (Sarah Brosset). S'ils s'étaient présentés aux élections municipales sous l'étiquette Rassemblement bleu Marine cette fois-ci ils se présentent franchement sous le nom désormais porteur de Front  national.
Les deux élus de Roanne sont candidats dans le canton de Roanne nord. Sarah Brosset, 31 ans, assistante de direction, a déménagé de Roanne pour Savigneux mais pour elle ce n'est pas un handicap. « Je suis 4 fois par semaine à Roanne, je fais le marché de Roanne du samedi, je tiens des permanences, j'ai des rendez-vous avec des Roannais. »

Christian Milon se présente comme une suite logique aux municipales et et a quitté la vie professionnelle  plus tôt  pour  « s'investir complètement dans la politique. » Ils ont pour suppléants Patrick Mure de Roanne et Vanessa Thessonnière de Riorges.
Comme candidat à Roanne sud un ancien élu de l'opposition de Riorges (mouvance centre) et du conseil d'agglomération : Pascal Wojtalik. Agé de 46 ans, conseiller de vente en informatique, il habite Saint-Symphorien-de-Lay. Il s'engage pour « soutenir le monde agricole, lutter contre le gaspillage, privilégier l'économique et le social plutôt que le loisir ». Sa colistière est Véronique Hulard, ancienne assistante de Laure Déroche, adhérente au FN en 2014.  Son combat est contre l'Europe « qui nous ruine et fait du président de la république un sous-préfet de l'Europe. » Sa priorité c'est la proximité avec les gens. Ce qui semble la règle en vigueur au FN.
L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide