Fermer la publicité

Le Département renforce son offre de transports

Loire le 18 septembre 2015 - Daniel Brignon - Actualités - article lu 133 fois

Le Département renforce son offre de transports
Georges Rivoire

À l'heure où la loi NOTRe retire au Département sa compétence transport attribuée à la Région au 1er janvier 2017, le Département de la Loire ne renonce pas à élargir son offre en termes de tarifs et de services offerts, à l'exemple du Transport à la demande mis en place pour les résidents du Pays de Saint-Galmier.

La compétence transport échappera au Département au 1er janvier 2017, pour être confié à la Région. Il est cependant supputé que cette compétence centralisée soit à cette date déléguée par la Région aux Départements qui en ont l’expertise, une hypothèse favorable à la continuité du service public.

Le Département exerce cette compétence sur l’ensemble du territoire à l’exclusion des communautés d’agglomération Saint-Étienne Métropole et Roannais agglomération. Il assure ainsi 520 services de transports scolaires pour 23 000 élèves pris en charge. Les Til, Transport interurbains de la Loire, enregistrent à nouveau cette année une progression de la fréquentation sur les 26 lignes régulières et 38 lignes de proximité, assurés par 600 cars quotidiens. 687 000 voyages en un an, de septembre 2014 à septembre 2015, représentant une progression de 9 %. Le coût global des transports pour le département (scolaires et Til) : 36 M€.

Suite à un appel à projet du Département auprès des collectivités du territoire l’une d’elle, la communauté de communes du Pays de Saint-Galmier, a été retenue pour l’expérimentation d’une offre de transport à la demande (TAD). L’association Aid’auto42 a été retenue après appel d’offres pour l’exploitation de ce nouveau service accessible à tous les résidents du Pays de Saint-Galmier depuis leur porte jusqu’à trois points de rabattement à Saint-Galmier, Montrond et Veauche. Ce service de transport qui s’effectue sur réservation coûte à l’utilisateur le prix d’un billet Til à savoir 2 €. Le service, mis en œuvre au 15 septembre pour une durée expérimentale d’un an, représente un coût de 50 000 € réparti pour moitié entre les deux collectivités.

Parmi les nouveautés de la rentrée, vient d’être lancé un nouveau titre Til, à 20 € par mois pour tous les jeunes de moins de 19 ans quel que soit leur statut.

Notons enfin la mise en place d’un nouveau service d’alerte par SMS aux voyageurs scolaires qui les prévient de toute perturbation du service.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide