Fermer la publicité

Le dentiste a une bonne image, sauf de lui-même !

Isère le 21 novembre 2015 - Arnaud DE JUBECOURT - Sciences, Santé, Environnement - article lu 215 fois

Le dentiste a une bonne image, sauf de lui-même !
D Siller (CNSD Isère) L Hirsch (Tésorier adjoint URPS) Ph Balagnat (Président URPS RA) H Chougoul (Elu URPS)

Une étude récente vient d'être publiée par l'URPS (1) des chirurgiens dentistes en Rhône-Alpes. L'union syndicale souhaite en effet identifier les freins éventuels à l'accès aux soins en matière dentaire.

L'Union syndicale a donc diligenté une étude pour répondre à la question « Avez-vous une image positive des chirurgiens dentistes ? ». La réponse s'est révélée à la fois encourageante et surprenante. Encourageante parce que les résultats sont globalement bons auprès des patients : pour l’Isère, 87% des particuliers sondés (plus de 1000 personnes en Rhône alpes dont 125 en Isère) ont une image bonne ou très bonne de la profession, résultat proche de la moyenne régionale (89%). 94% sont satisfaits de leur propre chirurgien dentiste. Le professionnalisme est reconnu, dans les villes comme dans les zones « sous dotées » et les praticiens sont réputés soucieux du bien être des patients, de l’hygiène ou du suivi des soins, et considérés comme une profession médicale avant tout.

Encourageante aussi parce que l’image des professionnels est en progression

La technicité et les procédés sont perçus comme plus performants qu’il y a quelques années, de même que la gestion de la douleur ou des soins en général. S’agissant des points de progressions, l’URPS retient deux thèmes d’amélioration : l’écoute du patient, qui recèle encore une marge de progression et est perçue comme très importante par les patients, et la clarté des coûts et factures d’une profession réputée « chère ».

Une profession qui veut retrouver le moral

L’étude (réalisée par Aviso Conseil) est surprenante quant à l’image de la profession auprès d’elle-même : les dentistes croient leurs patients moins satisfaits que ce que révèle l’enquête. Ils ont besoin d’être rassurés sur l’image qu’ils donnent à la population et minorent de 20 à 30% l’impression qu’ils donnent en réalité. Les résultats de l’enquête devraient leur redonner le moral. Encore un petit effort, et l’on pourra dire « Dentistes, on vous aime ».

Arnaud de Jubécourt
 

Etude disponible sur le site : http://www.urps-chirurgiens-dentistes-ra.fr

(1) Les URPS sont les unions régionales des professionnels de santé : instaurées par la loi de 2009 (dite HPST) elles sont l’émanation de chacune des professions médicales auprès de l’Agence Régionale de Santé pour participer à l’élaboration des projets régionaux de santé.

 

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide