Fermer la publicité

Le cyclisme féminin pro passera-t-il par la Loire ?

Loire le 01 mai 2014 - Sylvain Thizy - Agglomération stéphanoise - article lu 369 fois

Le cyclisme féminin pro passera-t-il par la Loire ?
Vers un projet d'équipe pro cyclisme à Saint-Etienne... (D.R.)

Le rêve de René Celle va-t-il un jour devenir réalité ? Depuis 10 ans, ce passionné de cyclisme œuvre pour la création de la première équipe professionnelle de cyclisme féminin et de trail mixte.

D'abord avec l'association Adevelo en 2009 puis avec Adevsport aujourd'hui. Il espère que le développement récent du cyclisme féminin jouera en sa faveur. Le 27 juillet prochain, ASO (société organisatrice de la Grande Boucle) lancera une course de cyclisme féminin en prélude de l'arrivée du Tour de France sur le circuit final des Champs-Elysées à Paris. « Créer une équipe pro chez les filles serait une première nationale voire mondiale, s'émerveille René Celle. On a rasé le vélodrome à Saint-Etienne, il reste maintenant à réinventer le nouveau vélodrome ». Reste une question de taille : le coût qui est estimé à près de 2 M€ (1,2 M€ pour le cyclisme, entre 600 000 et 800 000 € pour le trail). Le projet apparaît donc comme couteux. « J’ai les hommes, il faut maintenant que j’aille à l’essentiel : trouver le sponsoring », commente R. Celle. Objectif donc : un sponsor ou deux en cobranding. Si le budget n'est pas encore bouclé, l'ancien directeur de Loire Entreprendre désormais spécialisé dans le sport espère bien concrétiser cet ambitieux projet. Son modèle : Vincent Lavenu, manager de l'équipe AG2R La Mondiale, anciennement sponsorisée par Casino. Un Stéphanois à la tête de cette équipe professionnelle depuis maintenant 22 ans.

Des soutiens de taille

C'est un des atouts de René Celle dans ce projet : la présence de grands noms du sport dans son association. En témoigne la présence lundi dernier de Bernard Thévenet, double vainqueur du Tour de France et de Laurent Brochart, champion du monde de cyclisme sur route en 1996 lors de la nuit du vélo. « C'est un mariage du vélo et du business. Pour faire une équipe, il faut de l'argent et nous devons donc nécessairement faire du business », explique l'ancien coureur professionnel Bernard Thévenet revenant à l'élément qui déterminera la réalisation du projet.  

Sylvain Thizy



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide