Fermer la publicité

Le Conservatoire du Roannais monte en gamme

Loire le 10 octobre 2015 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Musique - article lu 776 fois

Le Conservatoire du Roannais monte en gamme

Entre musiques populaires et musiques de tradition orale, entre musique classique et musiques traditionnelles, le Conservatoire de musique et de danse Roanne, Mably, Le Coteau, met à l'honneur les compositeurs de l'Amérique latine à l'Europe de l'Est en passant par les musiques d'Europe occidentale. Il s'ouvre aux associations, au théâtre, et accueille en résidence des musiciens, danseurs, solistes venus de l'extérieur pour des résonances haut de gamme.

« La culture est le maître-mot pour l’année 2015-2016. La saison culturelle mise en réseau territorial aiguise la curiosité, vise à la découverte de différentes pratiques. Elle conjugue les talents, prend en compte les différences artistiques. Elle se veut pédagogique en jouant sur la relation entre enseignement et vie artistique », lance Laurent Ronzon, directeur du Conservatoire lors de la présentation de la saison, au Centre Michel-Berger au Coteau, le 23 septembre, faisant intervenir les classes de piano, flûte, musique de chambre et musiques actuelles. Des jeunes aux talents prometteurs.

Arrivé en septembre 2012, l’homme tire vers le haut le conservatoire, donnant à chacun ses chances, choisissant des professeurs qualifiés qu’il sait attirer. Laurent Ronzon qui entre trois villes avait le choix de venir à Roanne, parce que la ville offrait le meilleur profil. Chef titulaire de l’orchestre parisien Cordes mêlées, membre de l’association pour le patrimoine musical, intervenant recherché des colloques nationaux et internationaux, auteur  d’un ouvrage récent sur Wagner, pianiste de haute volée, il souhaite plus que jamais faire monter en gamme, entendez en puissance de qualité, le conservatoire de la ville.

« Dans l’art, dans la musique, il y a de l’émotion… je travaille au cœur des émotions », confie Laurent Ronzon.
« Le Conservatoire s’ouvrira encore plus cette année, sur le théâtre, la danse, la lecture, la poésie… Il accueille en résidence », souligne le directeur qui mène à la baguette dans un gant de velours l’établissement. Laurent Ronzon, le mélomane, praticien, ajoute à la corde  de tous ses titres, celui d’être diplômé d’HEC.

« Cette saison nous allons voyager de pays en pays », répète Fabien Bernardon, bras droit de Laurent Ronzon, responsable de l’action culturelle du Siemar. « Le conservatoire s’associe aux grands événements de Roanne, Mably, le Coteau et propose des prestations dans les différentes salles de chaque ville et fait participer les différentes associations ». Il cite le  la pièce Orphée aux enfers, qui fit  un buzz l’an passé applaudie en six séances par quelque 1 500 spectateurs.  « Ce fut une magnifique réussite artistique avec les élèves des chœurs Hélios et Polyphonia, les classes de chant, les professeurs et l’association GLRSO »

Les Tableaux d’une exposition

Il évoque pour cette année « les pépites du Siemar : Les Musiques d’Argentine au rythme du jazz et du tango ; les musiques d’Europe occidentale : le Requiem de Mozart,  une mise en lumière sur Erik Satie ; les musiques d’Europe de l’Est , avec notamment le Trio Makarenko (piano, hautbois et Balalaïka), les Tableaux d’une exposition de Moussorgski, pièce maîtresse du compositeur russe revisitée en version pour trompette, trombone et orgue, en création mondiale pour « le cycle d’orgue 2016 » de la ville de Roanne. Avec David Gardette à la trompette, Jean-Baptiste Lacou au trombone et Thomas Pellerin à l’orgue de l’église Saint-Étienne de Roanne.

Conférences « Music’a l’écoute » ouvertes à tous, gratuites, heures musicales jalonneront l’année. Hommage à George Sand et Chopin, Jules Verne « qui inspire la musique », Erik Satie, Bizet.  

À noter parmi les nouveautés de la rentrée : l’atelier corporel, l’atelier vocal baroque, la direction d’ensemble, le séminaire de recherche.

Béatrice Perrod-Bonnamour

Maison de la Musique , 133 Bd Baron du Marais à Roanne, tél. : 04 77 71 01 74. Centre Musical M. Berger, 11, rue des écoles, Le Coteau, tél. : 04 77 72 81 91.

Zoom sur les nouveautés

Atelier corporel : une discipline complémentaire pour adultes ouvertes à tous les élèves tant chanteurs qu’instrumentistes. Centre Michel Berger au Coteau.

Atelier vocal baroque : ouvert à tous les élèves du département vocal de l’établissement, à partir du second cycle, comme module complémentaire ou comme pratique collective dans le cadre des études pour l’obtention du BEM ou du CEM.

Direction d’Ensemble par Laurent Ronzon. Ouverte aux élèves inscrits en pratique continuée ou dans le cadre d’une UV complémentaire pour le CEM. Ouverte aussi sur l’extérieur pour tout directeur amateur de chorale ou de sociétés musicales.

Séminaire de recherche sur le thème « les Musiques durant la Grande Guerre » avec Laurent Ronzon.  Analyse de partitions, esthétiques, collectes d’informations, conception d’un projet de spectacles.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide