Fermer la publicité

Le centre social de Montreynaud repart de zéro

Loire le 17 mars 2015 - Emilie MASSARD - Collectivités locales - article lu 361 fois

Le centre social de Montreynaud repart de zéro
Georges Rivoire - La liquidation judiciaire de l'AGEF a été prononcée le 6 mars dernier

Suite à la liquidation judiciaire de l'association qui le gérait, le centre social de Montreynaud a fermé ses portes. Mais elles ne devraient pas le rester longtemps puisque la municipalité, avec l'aide de l'Agasef, s'est engagée à remettre en place des activités dès les prochaines vacances scolaires, en attendant la reconstruction d'une nouvelle structure.

Après plus d’un an de tensions et divers rebondissements, le centre social de Montreynaud doit désormais écrire une nouvelle page de son histoire en repartant de zéro. Suite à la rupture des relations entre l’équipe en place et ses partenaires financiers, et le non-renouvellement de son agrément de centre social par la Caf, la liquidation judiciaire de l’Association pour la gestion de l’ensemble Forum (Agef) a en effet été prononcée le 6 mars dernier, entraînant la fermeture des locaux et le licenciement des salariés de l’association.

Pour pallier à cette fermeture, la municipalité a décidé d’assurer le périscolaire en régie directe dès le lendemain de la liquidation judiciaire, mais également les spectacles culturels et certaines activités sportives. Les activités de centre de loisir des prochains mercredis seront également assurées pour les enfants de Montreynaud dans les écoles du quartier, grâce à l’aide de l’Association laïque et citoyenne pour Montreynaud, de l’Amicale laïque de la Terrasse et du Centre loisir jeunesse de la police. « Nous avons souhaité aller vite pour assurer la continuité des activités », explique Gilles Artigues, 1er adjoint au maire de Saint-Etienne. « Dans un 2e temps, il faudra travailler à la reconstruction de la structure. »

Pour ce faire, la municipalité a fait appel à l’Agasef (Association de gestion de l’action sociale des ensembles familiaux), qui a déjà lancé le recrutement d’une secrétaire, d’un directeur et d’animateurs pour assurer l’accueil des jeunes dès les prochaines vacances de printemps. « Notre mission est d’aider les habitants à reconstruire une structure pour gérer le centre social, notre présence sera temporaire », précise Anne-Marie Fauvet, directrice de l’Agasef. Pas question pour autant de précipiter les choses, l’association prendra le temps de rencontrer les acteurs sociaux du quartier et les habitants pour composer un nouveau conseil d’administration, qui pourra ensuite recruter ses propres salariés et construire un projet social sur le quartier, avec l’objectif de récupérer l’agrément de centre social.

Si aucune date butoir n’est annoncée, l’Agasef espère pouvoir se retirer en faveur d’une nouvelle association à la fin 2015. En attendant, les partenaires financiers ont réaffirmé leur volonté de participer au financement de la structure pendant cette période transitoire.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide