Fermer la publicité

Roanne : le centre d'appels B2S s'apprête à changer de mains

Loire le 06 janvier 2017 - Aline Vincent - Économie - article lu 735 fois

Roanne : le centre d'appels B2S s'apprête à changer de mains
Vincent - L'activité est arrivée à Roanne en 2004 avec Transcom

Le centre d'appels B2S (ex Transcom) de Roanne devrait prochainement passer dans le giron de la Sfam (Société française d'assurances). Une opportunité porteuse d'une centaine de nouveaux emplois dès 2017.

Les dirigeants de la Sfam sont venus en décembre à Roanne dévoiler aux salariés leurs intentions concernant leur projet de reprise du site. La société française d'assurances basée à Romans-sur-Isère était déjà cliente de B2S. La gestion de ses missions est d'ailleurs montée en puissance progressivement jusqu'à fin 2016, alors que les clients comme Café Royal, SFR... étaient transférés dans d'autres centres du groupe B2S.  « S'il aboutit, le rachat du site de Roanne représente pour la Sfam, en recherche de savoir-faire répondant à ses besoins, une opportunité. Ça n'a rien à voir avec la santé du groupe B2S qui est bonne, tient à préciser Nicolas Zeimets, porte parole CFDT.

La société propose différents types d'assurances concernant des produits de consommation (téléphones mobiles, multimédia, optique en cas de perte, casse ou vol mais aussi assurances juridiques). Elle compte y diversifier son activité entre appels sortants (démarchage) et appels entrants (suivi de la clientèle). La Sfam avait cherché à acquérir le site Viadeo, plateforme de mise en relation entre recruteurs et candidats, mais celle-ci était finalement tombée dans l'escarcelle du groupe Figaro. Elle a donc dû changer son fusil d'épaule et porter son choix sur son fournisseur de services B2S. L'opération pourrait être signée d'ici fin janvier.

Une centaine de nouveaux emplois dès 2017

Une bonne nouvelle pour les salariés qui ont reçu des signes positifs de la Sfam. Le site B2S regroupe actuellement 200 salariés. Il est prévu non seulement de maintenir l'emploi, mais d'en créer de nouveaux en nombre dès 2017, au moins une centaine. Les annonces de transformation des CDD en CDI, d'intéressement au chiffre d'affaires et d'élévation du niveau minimum des rémunérations restent bien sûr à confirmer. Le dossier est en cours de consultation auprès du Comité d'entreprise.

En avril 2016, le centre d'appel roannais perdait avec Nespresso un important client. En juillet, le président de B2S Maxime Didier se montrait optimiste (lire notre édition du 10 juillet 2016). La célèbre marque de capsules de café avec son image qualitative avait été remplacée par Café Royal qui avait souhaité capitaliser sur le savoir-faire des meilleurs opérateurs de Nespresso. En 2016, le groupe B2S a augmenté son périmètre en faisant l'acquisition des plateformes de services téléphoniques de la Fnac et d'Engie, tandis que le groupe affichait une croissance à deux chiffres avec un volume d'affaires de 150 M€ pour 6 000 salariés.

Aline Vincent



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide