Fermer la publicité

Le BTP interpelle les donneurs d'ordre

Loire le 15 mars 2015 - Emilie MASSARD - Immobilier et BTP - article lu 290 fois

Le BTP interpelle les donneurs d'ordre
Emilie Massard - Les professionnels du bâtiment appellent les pouvoirs publics à soutenir l'activité du secteur

La Fédération régionale du Bâtiment organisait ce mercredi une opération pour sensibiliser tous les acteurs du secteur, et notamment les donneurs d'ordre, sur la nécessité de relancer l'activité du BTP. Dans la Loire, cette mobilisation a permis aux membres de la fédération de rencontrer le nouveau préfet, Fabien Sudry.

L’opération était organisée au niveau régional, et relayée dans les départements via une campagne de communication pour attirer l’attention des pouvoirs publics, des élus et du grand public sur la situation du BTP. « La nécessité de relancer l’activité est particulièrement importante dans la Loire, note Thierry Vidonne, président de la Fédération du BTP de la Loire. Notre département est dans une situation très inquiétante et nos emplois sont très fortement menacés. »

La baisse générale de l’activité est en effet constatée depuis plusieurs années, atteignant même 40 % dans certaines activités des travaux publics. « Avec cette baisse de volume, les prix sont tirés vers le bas avec des entreprises qui recherchent des chantiers à n’importe quel prix ,; certains maîtres d’ouvrage en profitent », constate Thierry Vidonne.

Pour évoquer ces problématiques, les membres de la fédération ont été reçus par le préfet Fabien Sudry mercredi 11 mars, pour un premier contact suite à sa récente nomination. « Nous avons demandé son soutien sur deux axes : à l’activité et aux entreprises. Le premier axe est primordial, quand on sait que le chiffre d’affaire des Travaux publics dépend à 70 % de la commande publique. Les besoins d’investissement sont considérables ne seraient ce que pour l’entretien du patrimoine qui, s’il n’est pas réalisé, plombera les charges de fonctionnement futures des collectivités publiques et d’ores et déjà coûte cher. Le soutien aux entreprises, lui, passera notamment par la lutte contre les offres anormalement basses qui favorisent le recours aux travailleurs dissimulés et le non respect des règles de sécurité, sans parler de la qualité. Nous voulons que les collectivités et principaux maîtres d’ouvrage s’engagent à lutter contre ce fléau. »

Malgré un contexte compliqué, le président de la fédération ligérienne a tenu à souligner les efforts produits par les entreprises qui s’adaptent en allant chercher du travail en-dehors des frontières du département et qui répondent au défi de la rénovation énergétique en obtenant les qualifications nécessaires.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide