Fermer la publicité

Le Billet Vert : Un nouveau stade, une belle équipe, des émotions ?

Loire le 21 août 2014 - Jérôme Dufêtre - Agglomération stéphanoise - article lu 1166 fois

Revenons un peu (beaucoup) en arrière… Le premier match qui m’ait marqué au stade Geoffroy-Guichard est paradoxalement une défaite.

C’était le match de barrage entre l’ASSE et le RC Paris le 19 mai 1984. Ce n’est pas la première rencontre à laquelle j’ai assisté au stade Geoffroy-Guichard mais c’est le premier dans mon souvenir où j’ai connu une “expérience”.

Pourquoi ? L’ambiance du stade et tout ce qui entoure le match. Le regard de l’enfant que j’étais à l’époque, a bien sûr disparu mais j’attends toujours quand je vais au stade ces sensations et c’est ce que j’espère transmettre à mes filles lorsque je les y amène.

Le nouveau Geoffroy-Guichard apporte aux spectateurs un indéniable plus au niveau de la vision du terrain. Le souci de ce nouvel écrin reste son environnement et son accès. Arrêtons-nous sur la billetterie et l’entrée dans le stade. Aujourd’hui, il ne reste plus que quatre guichets. J’en ai fait l’amère expérience dimanche dernier en attendant 2 heures pour avoir les précieux sésames. Je suis rentré dans le stade, le match avait débuté depuis 15 min et finalement, ce qui m’a manqué ce n’est pas tant ces 15 min mais c’est toutes les émotions de l’avant-match. Tout ce qui fait la magie “d’aller au match”.

L’année dernière déjà j’avais pu constater que l’accès dans l’enceinte était longue et compliquée. Guitry disait à propos des rencontres avec les femmes “Le meilleur moment de l'amour, c'est quand on monte l'escalier” et c’est exactement ce qu’il manque aujourd’hui lorsque l’on assiste à un match à GG. On a une belle équipe qui pratique un bon football, un magnifique stade mais il manque aujourd’hui une réflexion sur ce qu’attend le spectateur qui semble uniquement vu comme un consommateur. Pourtant nos dirigeants, en créant un musée, ont bien compris que le supporter avait d’autres “valeurs”. Les problèmes avec les anciens Green Angels, même s’ils sont d’un autre ordre, sont la preuve que le club doit approfondir sa réflexion sur le rapport qu’il veut entretenir avec le peuple vert…

Jérôme Dufêtre

Lire aussi :

Kévin Théophile-Catherine en Vert (21 août 2014)

Geoffroy-Guichard classé 1re pelouse de Ligue 1 (21 août 2014)



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide