Fermer la publicité

Le Belvédère Vauban fait peau neuve

Isère le 05 janvier 2017 - Elisabeth Laverdant - Région grenobloise - article lu 215 fois

Le Belvédère Vauban fait peau neuve
Elisabeth Laverdant - Le bois choisi pour recouvrir le sol du belvédère donne l'impression d'être sur un bateau.

C'était le cadeau de noël pour les Grenoblois. Le belvédère Vauban accueille de nouveau les visiteurs depuis le 24 décembre. Trois mois de travaux ont été nécessaires à sa réhabilitation.

Depuis le 19 septembre, le site de la Bastille accueillait les travaux de réhabilitation du Belvédère, point d’accueil majeur des visiteurs : « C’est un choix de la ville de réinvestir sur le site de la Bastille, explique Pierre Mériaux, président de la régie du téléphérique Grenoble-Bastille. Les derniers travaux dataient de 2003, depuis rien n’avait été fait de significatif ». C’est désormais chose faite. Près de 400 000 € ont été investis dans le projet. Les visiteurs ont pu redécouvrir le belvédère le 24 décembre dernier.

Le chantier était de taille. De l’ancien sol en bitume aux problèmes d’étanchéité, il fallait presque tout revoir sur le site qui accueille chaque jour de nombreux visiteurs. « Je suis très content du résultat », commente Pierre Mériaux. Jacques Pila, directeur de la régie du téléphérique ne cache pas non plus sa satisfaction : « On a vraiment l’impression d’être sur un bateau avec une vraie sensation de tranquillité ». Le sol a ainsi été changé et remplacé par du bois sur les 500 mètres carrés du belvédère, les garde-corps ont été repris, ainsi que la façade nord du bâtiment. Des travaux d’étanchéité ont été effectués. Le deuxième escalier qui a été construit a permis de rendre le bâtiment conforme aux normes de sécurité.

« Nous avions également l’objectif de respecter le patrimoine », précise Damien Thevenin, l’architecte des travaux. En effet, si le Belvédère n’est pas classé, il fait néanmoins partie de l’inventaire du Patrimoine. « Nous avons essayé de rester sur ce qui avait été fait. Par exemple, la corniche a été recouverte de zinc. Les produits choisis respectent le bâtiment ».

Une sensation de tranquillité

Très fréquenté, le Belvédère offre un lieu de contemplation unique. Il fallait donc préserver l’endroit et offrir une meilleure visibilité aux visiteurs. A noter qu’une seconde issue a été créée pour accéder au bâtiment. Le flot de badauds sera donc plus fluide. Des bancs ont également été installés. Ils permettront d’admirer le panorama tout en profitant du calme et de la tranquillité des lieux. « C’est pour ces raisons que nous avons choisi quelque chose d’allégé. Les bancs par exemple sont des éléments simples et monolithiques », précise Damien Thevenin.

Un lieu de repos mais qui pourra accueillir aussi des activités plus festives. Les travaux ont été pensés en ce sens et plusieurs centaines de personnes pourront être accueillies.

Des travaux en faveur de l’économie locale

Cette réhabilitation qui s’inscrit dans le programme de valorisation et de mise en accessibilité du Fort, a permis de mettre en avant le talent des entreprises locales. C’est par exemple le cabinet d’architectes Testud Thevenin basé à Grenoble qui a travaillé sur le projet. L’entreprise Poggia, établie à Seyssinet Pariset a été en charge de la façade du bâtiment. Les travaux d’étanchéité ont quant à eux été confiés à l’entreprise Acanthe installée à Champ sur Drac. « Ce travail avec les entreprises locales a permis d’avoir une réactivité assez forte », a expliqué Damien Thevenin. A noter que si le belvédère est bel et bien ré ouvert, des travaux sur les arcades auront lieu jusqu’à la fin du mois de janvier.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide