Fermer la publicité

Laurent Lherbret rempile à la tête de Cleo

Loire le 25 avril 2015 - Emilie Massard - Actualités - article lu 221 fois

Laurent Lherbret rempile à la tête de Cleo
G.R. - Laurent Lherbret vient d'être élu pour un nouveau mandat à la président de Cléo

Cleo, club d'entreprises de l'Ondaine, a élu récemment un nouveau bureau, ainsi que son président. Pas si nouveau que ça puisque Laurent Lherbret vient de rempiler pour un nouveau mandat, avec la perspective de développer les nouveaux axes de travail du club.

A 49 ans, Laurent Lhebret vient d’être élu pour un nouveau mandat à la président du club d’entreprise de l’Ondaine, Cleo, qui compte une centaine d’adhérents. S’il a succédé à Damien Favard à la place de président il y a 3 ans, le dirigeant n’était pas inconnu au sein du club puisqu’il y était vice-président, et qu’il compte aujourd’hui 12 ans d’implication dans la structure. « Au départ je suis entré au club parce que j’avais des connaissances qui y étaient. Je cherchais un lieu pour échanger des expériences, avoir de l’information, mais aussi changer de contexte, partager des choses en-dehors des relations professionnelles habituelles. » Les clubs et réseaux sont en effet souvent une bouffée d’oxygène pour les dirigeants qui ont besoin de changer de contexte. C’est d’autant plus vrai pour Laurent Lherbret qui a fait pratiquement toute sa carrière dans l’entreprise Callon Traitement Thermique à Saint-Etienne, qui emploie 12 personnes. Entré il y a 25 ans dans la société, il a évolué en interne pour en prendre la direction technique et commerciale.

Pour son 2e mandat à la tête du club d’entreprises de l’Ondaine, Laurent Lherbret compte bien développer les nouveaux axes de travail qui ont été mis en place en 2014. « L’ossature du club, ce sont les domaines d’action spécifiques autour desquels nous travaillons (mutualiser les moyens, former et informer, créer du lien et optimiser les partenariats). L’idée est de garder cette ossature tout en impliquant de plus en plus les adhérents, avec l’objectif de coller au plus près de leurs besoins. » En 2014, autour du thème de l’entreprise visionnaire, Cleo a participé à l’action collective en tant que structure et entamé une réflexion autour de l’avenir du club. C’est ainsi qu’a émergé l’idée d’une action où les adhérents pourront débattre et partager leurs points de vue autour de leur vision du club dans l’avenir. « L’idée c’est que les adhérents émettent des projets, qui pourront être pilotés par l’un d’entre eux et menés à bien en s’appuyant sur une expertise en interne ou en externe. Jusqu’à présent on était force de proposition mais on n’avait pas toujours des retours. Je suis certain que les adhérents ont des idées, on va les aider à les formaliser grâce à la présence de deux stagiaires de l’IUT qui leur ont proposé un questionnaire sur leurs besoins autour du thème de l’année : le numérique. On pourra ainsi bâtir un programme d’actions adapté ».

Favoriser les temps d’échanges pour voir émerger des projets et des actions sera le maître mot de l’année 2015 pour Cleo. Le club poursuivra aussi ses actions habituelles d’information et d’accompagnement de ses adhérents, notamment sur le salon du Bourget. A l’occasion de son assemblée générale, Cleo a également renouvelé une convention de partenariat avec EDF qui permet au club et à ses adhérents de bénéficier d’une expertise technique et d’un interlocuteur privilégié sur le thème de l’énergie.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide