Fermer la publicité

Larajasse - 150 conscrits sous le soleil de L'Aubépin

Rhône le 02 juin 2014 - La Rédaction - Monts du Lyonnais - article lu 546 fois

A 10 h, la messe préparée par les classards, était célébrée en l'église de l'Aubépin. Des chants joyeux invitaient déjà à la fête et la sortie de la messe s'est fait en farandole et sous un soleil radieux.

Le défilé se mit en place, animé par le Twirling Club local et la fanfare L’Hirondelle d’Yzeron. Un public très nombreux entourait cette belle vague de conscrits, en commençant par les 10 ans, très joyeux, qui ouvraient la marche, suivis par le char en folie des 20 ans, poussé par les décades suivantes tout aussi fêtardes. Sans oublier nos aînés, les 80 et 90 ans qui circulaient en automobiles. Mais pas dans n’importe quelle voiture, des véhicules qui leur rappelle leur jeunesse : Peugeot 403, Traction, etc...
Les rues recouvertes de confettis et scandées par les ovations des spectateurs ont fait emmener cette longue parade au monument au morts, où Fabrice Bouchut, maire de la commune, et Pascal Chillet, président des classes en 4 ont lu un discours en mémoire des conscrits disparus. Et c’est au parc municipal que les classards, les familles, les voisins se sont rejoints pour trinquer en l’honneur des conscrits de la « 4 ». Pendant que les conscrits et les bébés nés en 2014 se faisaient immortaliser par le photographe de service ou improvisaient une piste de danse animée par les Bambanes de Sainte-Catherine, le soleil était bien là pour chauffer encore plus l’ambiance dans ce cadre champêtre. Cette journée de fête se poursuivait au pôle d’animation de Larajasse où le banquet était servi, alors que l’ambiance ne baissait pas d’intensité : chants, blagues, et même chorégraphies…
Comme ces conscrits n’ont pas fait les choses à moitié, ils s’étaient rendu le mercredi précédent le jour J à La Passerelle qui était largement représentée avec 7 mamies dont une centenaire, 8 membres du personnel y compris la directrice, sans oublier une escale à la maison de retraite de Saint-Martin-en-Haut pour honorer notre seconde centenaire Mme Joannon.

Correspondance



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide