Fermer la publicité

la-Tour-Du-Pin - Des Assises de l’entreprise et de l’emploi

Isère le 22 avril 2014 - Jacques Savoye - Isère rhodanienne - article lu 762 fois

la-Tour-Du-Pin - Des Assises de l’entreprise et de l’emploi
Le maire, Fabien Rajon, a assuré de son soutien les représentants des forces économiques (D.R.)

La ville sous-préfecture ce n’est pas Chicago, loin de là.

Mais la lutte contre l’insécurité est une préoccupation constante des élus. Le nouveau maire, Fabien Rajon (UMP), l’a rappelé aux artisans, commerçants, porteurs de projets et représentants des professions libérales qu’il a reçus en mairie, en présence de son prédécesseur Alain Richit qui avait initié la vidéo-protection. Et pour répondre aux besoins exprimés par les forces économiques de la ville, l’élu annonçait que la police municipale serait beaucoup plus présente auprès des commerçants. « Des contacts ont été pris avec la gendarmerie dans la perspective d’un partenariat »  déclarait-il non sans rappeler qu’étant membre d’une profession libérale (il est avocat), il n’ignore rien des contraintes qui sont celles des acteurs du privé. Avant de converser avec ses nombreux invités, le maire, qui se présentent avec ses adjoints comme « les partenaires forts de l’économie locale », annonçait la création prochaine des Assises de l’entreprise et de l’emploi. « A La-Tour-du-Pin, les entreprises sont les bienvenues » poursuivait-il. Des propos qui ne pouvaient que satisfaire Jacques Gerbaud, récemment élu président du Groupement économique des Vallons-de-la-Tour, association qui rassemble 200 entreprises. « Notre ville est victime de la désertification commerciale. Il n’y a plus le moindre marchand de téléphone ni même d’ordinateur. Pas possible, aussi, d’acheter du linge de maison : il n’y a plus de commerce pour ça. Il faut se déplacer à Bourgoin-Jallieu ou à Chambéry » dit-il. Jacques Gerbaud est de ceux qui pensent qu’à la suite des travaux en cours sur l’A43 en amont de la commune (ils amèneront l’interdiction aux poids-lourds en transit d’utiliser la rue d’Italie, l’artère principale de la cité) La-Tour-du-Pin pourra retrouver une grande partie de son lustre d’antan. Bien située entre Lyon et Chambéry, la petite ville ne manque pas d’atouts.

Jacques Savoye



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide