Fermer la publicité

La-Tour-du-Pin - Alain Richit : poursuivre l’action engagée

Isère le 23 janvier 2014 - La Rédaction - Nord-Isère - article lu 852 fois

La-Tour-du-Pin - Alain Richit : poursuivre l’action engagée
- Alain Richit a officiellement annoncé qu'il est candidat à sa propre succession (D.R.)

C’était un secret de Polichinelle mais encore fallait-il que le principal intéressé le confirmât.

Ce fut chose faite lors des vœux de la municipalité turripinoise à la population. « J’ai envie de poursuivre l’action engagée et je suis donc officiellement candidat pour un deuxième mandat » annonçait Alain Richit aux 400 personnes réunies salle Equinoxe. Une déclaration ponctuant une cérémonie marquée par les coups de cœur des adjoints (Jean-Pierre Salanson, Richard Frith, Gérard Tironneau, Gilles Rouchy, Gisèle Poinsard, Alain Charpenay, Nicole Challaye, Jean Monnier et Frédérique Givet) et le sacro-saint bilan d’une « année 2013 riche en réalisations et en aboutissements de projets dans un contexte de crise économique ».
L’attractivité et le rayonnement de la ville, mais aussi l’éducation et la formation ont été au centre des actions entreprises par les élus locaux tout comme la tranquillité et la sécurité, certaines de ces actions étant liées à « une stratégie partagée entre la ville et la communauté de communes »  soulignait Alain Richit.  C’est d’ailleurs avec cette collectivité que pourra être envisagé l’avenir de l’ancien lycée agricole alors que, s’agissant de l’ancien hôtel du Relais de la Tour, un projet immobilier privé de 70 logements est sur les rails. Outre l’annonce de sa candidature pour un second mandat, le maire sortant devait annoncer que les taux des impôts locaux seront inchangés cette année. Quant aux finances communales (libérées d’un emprunt à risque conclu en 2007) elles sont saines, disait-il, et le recours à l’emprunt a été limité. « Mais, quand bien même notre endettement est passé de 7,2 M€ en 2007 à  5,9 M€ cette année, il faudra continuer à être prudent » poursuivait l’élu.

J.S.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide