Fermer la publicité

Trois frères misent sur les Vieilles pierres

Loire le 29 août 2015 - Denis Meynard - Commerces - article lu 1330 fois

Trois frères misent sur les Vieilles pierres
©Denis Meynard - Emmanuel Defour : « Nous avons la chance d'être sur une multi-activité ».

A proximité du Pôle de la Viande de Saint-Etienne, les frères Defour ont repris l'exploitation de l'établissement le 1810 et plus récemment des Vieilles Pierres.

Après la discothèque du quartier de La Sauvagère, à La Talaudière, Emmanuel, Alexandre et Mikaël Defour, âgés de 24 à 35 ans, viennent de reprendre les rênes du restaurant Les Vieilles Pierres. Ils ont développé un concept innovant dans la Loire d’apéro-lunch, baptisé les Terrasses et jardins du 1810. Ce rendez-vous du jeudi soir, de 18 h à 3 h du matin, dans une ambiance musicale, offre aux clients pour qui seule la consommation est payante un service de tapas froides et chaudes sur table.

Quelque 70 000 € ont été consacrés à l’équipement de ce lieu : pergolas en bois agrémentées de sièges, banquettes et tables basses, couvertes, éclairées, sonorisées et même chauffées par le plafond. Fonctionnant de fin avril à fin septembre, cette formule hebdomadaire connaît un certain succès selon les trois gérants. A tel point, qu’il est préférable de réserver pour figurer parmi les 350 clients qui peuvent être accueillis dans ce lieu de 3 000 mètres carrés.

Dans la partie haute du bâtiment voisin, dans une ancienne très grande ferme, un investissement de 100 000 €, notamment dans la climatisation et les équipements audiovisuels, a permis de transformer l'ex-grange en un espace réceptif d’une capacité de 300 personnes, pour des séminaires d’entreprises ou des fêtes de mariage. Près de 150 000 € ont été consacrés au réaménagement de la discothèque, ouverte le vendredi et le samedi soir, qui compte deux salles de danse et deux carrés VIP. Avec pour points d’orgue une soirée de lancement de la saison en octobre, et une autre marquant l’anniversaire de l’établissement le mois suivant.

Deux ans après le 1810, les trois frères Defour viennent de reprendre le restaurant semi-gastronomique voisin Les Vieilles Pierres, qui comprend aussi un bistrot-bar avec une formule de buffet à volonté. Le recrutement, courant août, d’un chef expérimenté pourrait leur permettre d’évoluer vers un établissement gastronomique à part entière. « Il faut amener de la nouveauté pour que les clients ne se lassent pas. En deux ans nous avons investi 300 000 € », indique Emmanuel Defour, qui a fait le choix de travailler avec ses deux frères à la tête de ce complexe de restauration et de loisirs réalisant près de 2 M€ de chiffre d’affaires et où travaillent une trentaine de personnes. Tout trois ont en commun l’expérience d’animations de soirées, notamment dans le milieu étudiant, à Saint-Etienne et Montpellier.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide