Fermer la publicité

La SDH revisite son mode de fonctionnement

Isère le 18 mars 2015 - Laurent Marchandiau - Société - article lu 209 fois

La SDH revisite son mode de fonctionnement
Laurent Marchandiau - La nouvelle équipe de direction de la Société Dauphinoise pour l'Habitat (SDH.)

Dans un contexte de réduction des dotations aux collectivités et de la naissance du pôle métropolitain grenoblois, la Société Dauphinoise pour l'Habitat (SDH), vient de se doter d'une nouvelle gouvernance tout en redécoupant son territoire en six zones au lieu de quatre précédemment.

Il aura fallu un an et demi au bailleur social de l’Isère, la Société Dauphinoise pour l’Habitat (SDH), pour adapter son organisation afin de mieux répondre aux enjeux actuels. Une nouvelle gouvernance qui s’accompagne d’un redécoupage de son territoire en six zones au lieu de quatre pour mieux prendre en compte son environnement, aujourd’hui en pleine mutation : raréfaction des ressources publiques, « big bang » des politiques communautaires, réformes territoriales… « Il y a 10 ans, nous avions mis en place une politique de RSE (Responsabilité sociétale des entreprises). Dans la continuité de cette logique, nous avons lancé plusieurs études afin d’identifier les attentes de nos diverses parties prenantes ainsi qu’une enquête sur la performance de l’entreprise. Avec la naissance de la métropole grenobloise, il nous paraissait nécessaire d’ajuster notre organisation à cela ainsi qu’au contexte socio-économique actuel afin de réviser nos habitudes de fonctionnement », confie Frédéric Rolland, directeur général de la SDH.

D’où sa nouvelle organisation comprenant une équipe de direction renouvelée et resserrée ainsi que la création de six territoires de proximité en passant par la création d’un service dédié à la commercialisation et d’un pôle « Direction du Développement et du Patrimoine » chargée notamment de maintenir un taux élevé de production de logements neufs. À cela s’ajoute la mise en place d’une équipe d’experts dédiés à la prise en charge des réclamations techniques des locataires et d’une fonction marketing afin d’explorer de nouveaux concepts innovants en matière d’habitat. Un changement de taille qui s’accompagne par le recrutement de huit personnes, dont sept destinées à la relation de proximité avec les locataires. Sur 2014, le bailleur social a produit 151 logements, soit l’une de ses plus mauvaises années depuis 2007 en raison de projets repoussés sur cette année. Présent sur 140 communes, la SDH gère 18 443 logements pour un chiffre d’affaires de 86,5 M€.

Laurent Marchandiau

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide