Fermer la publicité

La salle Fontalon agrandie

Loire le 07 août 2014 - La Rédaction - Roannais - article lu 838 fois

La salle Fontalon agrandie
Le coût prévisionnel de l'agrandissement et restructuration : 2 500 000 EUR, aménagement des abords compris (D.R.)

Yves Nicolin se réapproprie le site Fontalon.

Il y remet la fête de l'amitié et pense y installer les cirques et autres expositions animales quand seront faits les grands travaux des bords de Loire et de la place des Mariniers. Il a inscrit  à son programme la rénovation totale de la salle.
Il s'agit d'une transformation profonde pour en faire un lieu de 1 150 places à vocations multiples. La salle pourra se diviser ; elle aura une scène. On y trouvera une partie en gradins (225 places). Le coût prévisionnel de l'agrandissement et restructuration est de 1 500 000 € HT ; avec l'aménagement des abords, le coût total est de 2 500 000 €. Le projet Laure Déroche était d'une capacité inférieure. La livraison est pour septembre 2015.
Fontalon remis au goût du jour c'est une  histoire pittoresque du Roannais qui revient pour ceux qui s'intéressent à l'histoire locale. Le parc Fontalon, la création de la salle et de la patinoire sont d'époque récente. Mais le site est très ancien. Vastes plaines et marécages, le domaine Fontalon appartenait au XVIIe siècle à Jean Populle, bourgeois roannais. Le nom, comme celui de Fontval, indique la présence de sources antérieures. Au XVIIIe, ces vastes terres près du Chemin d'Auvergne ont une réputation peu engageante. Surtout sur les hauteurs de Saint Clair, désertes et boisées. C'est synonyme de coupe-gorge, de vols et d'attaques. Au XIXe puis au XXe siècle tout change avec les blanchisseuses, les fabriques de teintures et d'apprêts sur les bords du Renaison et du Béal et les cabarets et auberges où les Roannais vont le dimanche manger la friture et boire le vin blanc. Dès lors « passer par Saint Clair » devient signe de joyeuse vie.
Yves Nicolin a également un  projet de construction de gymnase  boulevard de Belgique. Projet envisagé aussi par Laure Déroche. A l'inverse de la salle Fontalon cette fois-ci, Yves Nicolin revoit à la baisse le projet de la municipalité précédente : il passe de 800 places à 500 et se justifie. « C'est un coût important pour peu de manifestations. Le coût initial de 5 200 000 € est ramené à 3 460 000 €. Début des travaux en 2015 pour livraison en septembre 2016.

L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide