Fermer la publicité

Saint-Étienne : la rue Pierre-Bérard reprend de l'élan

Loire le 19 août 2015 - Emilie Massard - Agglomération stéphanoise - article lu 411 fois

Saint-Étienne : la rue Pierre-Bérard reprend de l'élan
Daniel Brignon - La librairie Lune & l'Autre a revu sa copie

Après la fermeture de plusieurs commerces, la rue Pierre-Bérard retrouve un nouveau souffle. Avec l'arrivée de nouveaux commerces à l'angle de la place Jean-Moulin, mais aussi des contacts pour les locaux vides, et la rénovation de la librairie Lune et L'autre.

Suite à la fermeture successive de plusieurs commerces rue Pierre-Bérard, le quartier avait pris un coup au moral. Même s’ils n’ont aujourd’hui pas tous retrouvé preneurs, il semble qu’un nouveau souffle soit prêt à s'emparer du secteur. Encouragé notamment par plusieurs projets de construction de logements sur la place Jean-Moulin, qui devraient permettre de redonner de la vie aux rues adjacentes.

Dans la rue Pierre-Bérard, on a vu l’installation récente d’un cordonnier, et il se murmure qu’un caviste pourrait venir s’installer dans les locaux de l'ancienne librairie Tropiques. En haut de la rue, à l’angle de la place Jean-Moulin, les locaux commerciaux seront occupés, du moins en partie, dès le 15 septembre, avec le déménagement de la fleuriste située sur le trottoir d’en face, et dont l’immeuble actuel doit être démoli.

Et pour donner un peu plus d’élan au quartier, certains commerçants installés depuis plusieurs années ne perdent pas leur dynamisme. C’est le cas des deux co-gérantes de la librairie Lune & l’Autre, Marie Marcon et Céline Guilbaud, qui viennent de rénover leur boutique. « Quand on a racheté, il y a 8 ans, on n’avait fait aucun travaux, se souvient Marie Marcon. La boutique avait besoin d’être rafraîchie, avec l’expérience on savait ce qu’on voulait, on souhaitait mettre en valeur nos livres. »

Marie et Céline ont travaillé avec des artisans locaux, épaulées par Pascaline de Glo de Besses, designer voisine de la librairie, pour réaménager la boutique. « On voulait avoir une démarche locale, pour faire travailler ces gens qui ont de l’or dans les mains », ajoute Marie. « On n’a pas touché au bâti, mais les gens ont vu un changement radical, simplement grâce aux nouvelles peintures et au réaménagement. Les nouvelles bibliothèques sur-mesure ont été le plus gros poste ".

La librairie a rouvert le mardi 18 août après trois semaines de travaux, et les deux co-gérantes organisent début septembre une semaine de festivités pour fêter sa transformation.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide