Fermer la publicité

La rue Paul-Bert s’anime à l’arrivée de jeunes créateurs

Loire le 18 septembre 2014 - Emilie Massard - Agglomération stéphanoise - article lu 1414 fois

La rue Paul-Bert s’anime à l’arrivée de jeunes créateurs
Quatre des cinq membres de l'association Popeline et Crinoline devant leur atelier (© Emilie Massard)

Au départ, ce sont trois costumières qui ont décidé de chercher un local pour travailler ensemble et mutualiser leurs compétences et matériaux.

Vérane Mounier, Marie-Fred Fillion, costumières, et Flora Diallo, également créatrice de vêtements, ont trouvé l’atelier qui correspondait à leurs besoins au 22 de la rue Paul-Bert, et au vue de sa surface, ont cherché d’autres personnes pour venir travailler avec elles.
Depuis un an, Julie Bonnard, créatrice, Clémentine Berlier, brodeuse, et Vincent Rubin, photographe, sont donc venus les rejoindre et partagent désormais cet espace de travail, qui comprend également une petite boutique au rez-de-chaussée. Originaires pour la plupart de la région, ces jeunes créateurs et artisans avaient à cœur de s’installer sur ce territoire stéphanois qui mêle tradition du théâtre et du textile, et ont donc créé l’association Popeline et Crinolie. L’atelier-showroom s’intitule désormais « La Femme à Barbe ». « Après notre installation, on a voulu marquer le coup, et montrer aux habitants du quartier qu’on était là, les inviter à découvrir nos savoir-faire », indique Julie Bonnard, qui a pu présenter sa collection au cours d’un défilé ayant clôturé la journée.
Avant cela, ateliers, fanfare, dégustations ont jalonné l’après-midi, grâce notamment à l’organisation faite en collaboration avec Rue des Artistes, association d’artisans et de commerçants du quartier Jacquard/Paul-Bert. « Grâce à l’implication des commerçants du quartier, on a découvert plein de lieux, il s’y passe vraiment beaucoup de choses et cette journée était aussi l’occasion de rencontrer ses voisins. » Si chacun des membres de Popeline et Crinoline développe sa propre activité, ils souhaitent mettre à profit cette association pour mettre en place des projets communs. Ainsi, le showroom qui expose leurs créations est ouvert le mardi et le vendredi, ou bien sur rendez-vous, et ils proposeront bientôt des stages pour faire découvrir au public leurs savoir-faire.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide